Accueil > Soignant > Anesthésie - Chirurgie > Les antiseptiques

Les antiseptiques

Mis à jour le 27/8/2019

1. Indication générale

Un antiseptique est une substance qui détruit les germes pathogènes, notamment par application externe.

Etymologie
  • Antiseptique :
    • Anti, du grec antí : contre
    • Septique :
      • du grec sêpein : corrompre
      • du grec sêpsis : putréfaction, pourriture
  • Les antiseptiques sont répartis en plusieurs familles :
    • Biguanides
    • Ethanol
    • Halogénés chlorés
    • Halogénés iodés

2. Principaux médicaments

Antiseptiques
Gammes Familles Propriétés Noms commerciaux
Chlorhexidine Biguanides Antiseptique aqueux Chlorhexidine® aqueuse 0,5 %
Chlorhexidine® aqueuse 0,2 %
Hibidil® 0,05 %
Chlorhexidine® colorée 0,5 %
Hibitane champ® 0,5 %
Antiseptique alcoolique Chlorhexidine® alcoolique colorée 0,5 %
Chlorhexidine® alcoolique 0,5 %
Biseptine®
Antiseptique savon Hibiscrub® 4 %
Antiseptique buccal Eludril® 0,5 ml/0,5 g
Paroex® 0,12 %
Alcool Ethanol Antiseptique alcoolique Alcool® 70 %
Hypochlorite Halogénés chlorés Antiseptique aqueux Amukine®
Dakin® 0,2 %
Polyvidione iodée Halogénés iodés Antiseptique aqueux Bétadine® dermique 10 %
Poliodine® dermique 10 %
Povidone iodée® 10 %
Antiseptique alcoolique Bétadine® alcoolique 5 %
Antiseptique savon Bétadine® scrub 4 %
Antiseptique buccal Bétadine® 10% bain de bouche
Antiseptique gel Bétadine® gel 10%
Antiseptique gynécologique Bétadine® 10% solution vaginale
Bétadine® 250 mg ovule
Antiseptique ophtalmique Bétadine® 5 % irrigation oculaire
Antiseptique pansement Bétadine® tulle 10 %

3. Chlorhexidine

  • Propriété :
    • Antiseptique à spectre étendu et à rémanence moyenne

3.1 Chlorhexidine : antiseptique aqueux

  • Indications :
    • Antisepsie des plaies superficielles peu étendues
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
  • Précautions :
    • Ne pas utiliser sur les muqueuses : irritant pour des concentrations supérieures à 0,02 %
    • Ne doit pas être en contact avec les cavités internes : cerveau, méninges, conduit auditif (ne pas utiliser pour la ponction lombaire, cathéter péridural ou rachidien ; les lavages et irrigation)
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Utilisation extemporanée

3.2 Chlorhexidine : antiseptique alcoolique

  • Indications :
    • Antisepsie de la peau saine avant acte médical invasif :
      • Prélèvements sanguins
      • Injection intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée
      • Cathétérisme veineux
    • Antisepsie de la peau dans la préparation du champ opératoire (avec colorant)
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
  • Précautions :
    • Ne pas utiliser sur les muqueuses : irritant pour des concentrations supérieures à 0,02 %
    • Ne doit pas être en contact avec les cavités internes : cerveau, méninges, conduit auditif (ne pas utiliser pour la ponction lombaire, cathéter péridural ou rachidien ; les lavages et irrigation)
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Sans colorant : 1 mois
    • Avec colorant : 10 jours

3.3 Chlorhexidine : antiseptique savon

  • Indications :
    • Lavage antiseptique et chirurgical des mains
    • Détersion de la peau dans la préparation du champ opératoire
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
  • Précautions :
    • Ne pas utiliser sur les muqueuses : irritant pour des concentrations supérieures à 0,02 %
    • Ne doit pas être en contact avec les cavités internes : cerveau, méninges, conduit auditif (ne pas utiliser pour la ponction lombaire, cathéter péridural ou rachidien ; les lavages et irrigation)
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • 2 mois

3.4 Chlorhexidine : antiseptique buccal

  • Indications :
    • Traitement des affection bucco-dentaires
    • Bains de bouche
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Enfant de moins de 6 ans et nouveau-né
    • Utilisation prolongée supérieure à 5 jours
    • Utilisation d'autres antiseptiques
  • Précautions :
    • Ne pas utiliser pour une durée supérieure à 5 jours :
      • Modification de l'équilibre microbien naturel buccal
      • Modification du goût
    • Incompatible avec les autres antiseptiques

4. Alcool

  • Propriété :
    • Antiseptique à spectre étendu et à rémanence nulle
  • Indications :
    • Antisepsie de la peau saine avant acte médical invasif :
      • Prélèvements sanguins autre que l'hémoculture
      • Injection intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée
    • Désinfection des ampoules et des bouchons
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Enfant de moins de 30 mois
    • Enfant avec antécédent de convulsions
    • Application mammaire en cas d'allaitement
    • Pansements occlusifs
  • Précautions :
    • Ne pas utiliser sur les muqueuses et les plaies
    • Eviter l'application large sur la peau
    • Ne pas utiliser pour les prélèvements pour dosage d'alcoolémie
  • Péremption :
    • 2 mois

5. Hypochlorite

  • Propriété :
    • Antiseptique à large spectre et à faible rémanence
  • Indications :
    • Antisepsie de la peau, des muqueuses et des plaies
    • Désinfection des plaies par trempage en cas d'accidents d'exposition au sang (AES) (plaie, coupure, piqûre)
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
  • Précautions :
    • Inactif en présence de matière organique
    • Rare de sensation de brûlures ou d'irritation sur peau lésée ne justifiant par l'arrêt du traitement
  • Péremption :
    • 2 mois

6. Polyvidione iodée

  • Propriété :
    • Antiseptique à large spectre et à haute rémanence

6.1 Polyvidione iodée : antiseptique aqueux

  • Indications :
    • Antisepsie de la peau saine avant acte médical invasif :
      • Prélèvements sanguins
      • Injection intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée
    • Antisepsie de la peau dans la préparation du champ opératoire
    • Irrigation si dilution à 2 % avec de l'eau stérile
    • Lavage de plaies si dilution à 10 % avec de l'eau stérile
  • Contre-indications :
    • Allergie à la povidone
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
    • Grands brûlés
    • Enfants de moins d'un mois et nouveau-né
    • Grossesse et allaitement
Le saviez-vous ?

L'allergie à l'iode n'existe pas !

  • L'iode est un élément naturel présent dans notre alimentation, notamment le sel
  • Les réactions immunologiques sont dues aux complexes moléculaires supportant l'atome d'iode :
    • Tropomyosine pour les crustacés
    • Parvalbumine pour les poissons
  • Les réactions immunologiques ne sont pas dues aux molécules d'iode
  • L'expression " allergie à l'iode " ne devrait pas être utilisée
  • Précautions :
    • Prudence chez l'enfant de moins de 30 mois :
      • Application brève peu étendue
      • Eviter l'application sur peau lésée
      • Rincer à l'eau stérile après application
    • Risque de surcharge iodée pouvant entraîner un dysfonctionnement thyroïdien en cas d’administration répétée et prolongée
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Avec bouchon réducteur : 1 mois
    • Sans bouchon réducteur : 15 jours

6.2 Polyvidione iodée : antiseptique alcoolique

  • Indications :
    • Antisepsie de la peau saine avant acte médical invasif :
      • Prélèvements sanguins
      • Injection intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée
      • Cathétérisme veineux
    • Antisepsie de la peau dans la préparation du champ opératoire
    • Désinfection des ampoules et des bouchons
  • Contre-indications :
    • Allergie à la povidone
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
    • Grands brûlés
    • Enfants de moins d'un mois et nouveau-né
    • Grossesse et allaitement
Le saviez-vous ?

L'allergie à l'iode n'existe pas !

  • L'iode est un élément naturel présent dans notre alimentation, notamment le sel
  • Les réactions immunologiques sont dues aux complexes moléculaires supportant l'atome d'iode :
    • Tropomyosine pour les crustacés
    • Parvalbumine pour les poissons
  • Les réactions immunologiques ne sont pas dues aux molécules d'iode
  • L'expression " allergie à l'iode " ne devrait pas être utilisée
  • Précautions :
    • Prudence chez l'enfant de moins de 30 mois :
      • Application brève peu étendue
      • Eviter l'application sur peau lésée
      • Rincer à l'eau stérile après application
    • Risque de surcharge iodée pouvant entraîner un dysfonctionnement thyroïdien en cas d’administration répétée et prolongée
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Avec bouchon réducteur : 1 mois
    • Sans bouchon réducteur : 15 jours

6.3 Polyvidione iodée : antiseptique savon

  • Indications :
    • Lavage antiseptique et chirurgical des mains
    • Détersion de la peau dans la préparation du champ opératoire
  • Contre-indications :
    • Allergie à la povidone
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
    • Grands brûlés
    • Enfants de moins d'un mois et nouveau-né
    • Grossesse et allaitement
Le saviez-vous ?

L'allergie à l'iode n'existe pas !

  • L'iode est un élément naturel présent dans notre alimentation, notamment le sel
  • Les réactions immunologiques sont dues aux complexes moléculaires supportant l'atome d'iode :
    • Tropomyosine pour les crustacés
    • Parvalbumine pour les poissons
  • Les réactions immunologiques ne sont pas dues aux molécules d'iode
  • L'expression " allergie à l'iode " ne devrait pas être utilisée
  • Précautions :
    • Prudence chez l'enfant de moins de 30 mois :
      • Application brève peu étendue
      • Eviter l'application sur peau lésée
      • Rincer à l'eau stérile après application
    • Risque de surcharge iodée pouvant entraîner un dysfonctionnement thyroïdien en cas d’administration répétée et prolongée
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Avec bouchon réducteur : 1 mois
    • Sans bouchon réducteur : 15 jours

6.4 Polyvidione iodée : antiseptique buccal

  • Indications :
    • Traitement des affection bucco-dentaires
    • Bains de bouche
  • Contre-indications :
    • Allergie à la povidone
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
    • Grands brûlés
    • Enfants et nouveau-né
    • Grossesse et allaitement
Le saviez-vous ?

L'allergie à l'iode n'existe pas !

  • L'iode est un élément naturel présent dans notre alimentation, notamment le sel
  • Les réactions immunologiques sont dues aux complexes moléculaires supportant l'atome d'iode :
    • Tropomyosine pour les crustacés
    • Parvalbumine pour les poissons
  • Les réactions immunologiques ne sont pas dues aux molécules d'iode
  • L'expression " allergie à l'iode " ne devrait pas être utilisée
  • Précautions :
    • Prudence chez l'enfant de moins de 30 mois :
      • Application brève peu étendue
      • Eviter l'application sur peau lésée
      • Rincer à l'eau stérile après application
    • Risque de surcharge iodée pouvant entraîner un dysfonctionnement thyroïdien en cas d’administration répétée et prolongée
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Avec bouchon réducteur : 1 mois
    • Sans bouchon réducteur : 15 jours

6.5 Polyvidione iodée : antiseptique gynécologique

  • Indications :
    • Toilette antiseptique vulvaire et périnéale
    • Irrigation vaginale si dilué
  • Contre-indications :
    • Allergie à la povidone
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
    • Grands brûlés
    • Enfants et nouveau-né
    • Grossesse et allaitement
Le saviez-vous ?

L'allergie à l'iode n'existe pas !

  • L'iode est un élément naturel présent dans notre alimentation, notamment le sel
  • Les réactions immunologiques sont dues aux complexes moléculaires supportant l'atome d'iode :
    • Tropomyosine pour les crustacés
    • Parvalbumine pour les poissons
  • Les réactions immunologiques ne sont pas dues aux molécules d'iode
  • L'expression " allergie à l'iode " ne devrait pas être utilisée
  • Précautions :
    • Prudence chez l'enfant de moins de 30 mois :
      • Application brève peu étendue
      • Eviter l'application sur peau lésée
      • Rincer à l'eau stérile après application
    • Risque de surcharge iodée pouvant entraîner un dysfonctionnement thyroïdien en cas d’administration répétée et prolongée
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Avec bouchon réducteur : 1 mois
    • Sans bouchon réducteur : 15 jours

6.6 Polyvidione iodée : antiseptique ophtalmique

  • Indications :
    • Antisepsie pré-opératoire cutanée péri-oculaire et conjonctiviale en chirurgie ophtalmique
  • Contre-indications :
    • Allergie à la povidone
    • Désinfection du matériel médico-chirurgical
    • Utilisation d'autres antiseptiques
    • Grands brûlés
    • Enfants et nouveau-né
    • Grossesse et allaitement
Le saviez-vous ?

L'allergie à l'iode n'existe pas !

  • L'iode est un élément naturel présent dans notre alimentation, notamment le sel
  • Les réactions immunologiques sont dues aux complexes moléculaires supportant l'atome d'iode :
    • Tropomyosine pour les crustacés
    • Parvalbumine pour les poissons
  • Les réactions immunologiques ne sont pas dues aux molécules d'iode
  • L'expression " allergie à l'iode " ne devrait pas être utilisée
  • Précautions :
    • Prudence chez l'enfant de moins de 30 mois :
      • Application brève peu étendue
      • Eviter l'application sur peau lésée
      • Rincer à l'eau stérile après application
    • Risque de surcharge iodée pouvant entraîner un dysfonctionnement thyroïdien en cas d’administration répétée et prolongée
    • Incompatible avec les autres antiseptiques
  • Péremption :
    • Avec bouchon réducteur : 1 mois
    • Sans bouchon réducteur : 15 jours
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Référence
  1. Dictionnaire médical de l’Académie de Médecine [Internet]. Paris: Académie nationale de médecine; 2019. antiseptique. [cité 31 jullet 2019]. Disponible sur: http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=antiseptique

Des ressources pédagogiques complètes

Nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site EspaceSoignant gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site