Accueil > Infirmier > UE 2.9 - Processus tumoraux > Le cancer du système nerveux central

Le cancer du système nerveux central

Mis à jour le 29/7/2019

1. Définitions

1.1 Cancer du système nerveux central

Le cancer du système nerveux central est principalement une tumeur maligne neuroépithéliale.

Etymologie
  • Cancer, du latin cancer : crabe (par analogie, Hippocrate comparait l’aspect des tumeurs du sein avec les crabes)
  • Tumeur, du latin tumor : gonflement
  • Maligne, du latin malignus : méchant, qui cherche à nuire

1.2 Tumeur

Une tumeur est une prolifération de cellules anormales aboutissant à une masse tissulaire qui ressemble plus ou moins au tissu normal homologue et qui s'accroît en échappant aux règles biologiques de la croissance et de la différenciation cellulaires (autonomie biologique).

La tumeur bénigne n'aboutie pas spontanément à la mort du patient.

1.3 Tumeur maligne - Cancer

Une tumeur maligne ou cancer est une prolifération de cellules anormales (tumorales) aboutissant à une masse tissulaire mal limitée et irrégulière ; qui ressemble plus ou moins au tissu d'origine et qui s'accroît rapidement avec une autonomie biologique, en envahissant et détruisant le tissu d'origine et parfois les tissus avoisinants ; et pouvant se disséminer à distance par voie lymphatique et sanguine, pour former des tumeurs secondaires dans d'autres tissus : les métastases.

La tumeur maligne aboutie spontanément à la mort du patient en l'absence de traitements.

2. Classification anatomopathologique

La classification et le pronostic du cancer dépend du grade et du stade de la tumeur.

2.1 Grade de la tumeur

Le grade est un classement histologique qui dépend du degré d'anomalies des cellules tumorales : plus le degré d'anomalies est élevé, plus le grade de la tumeur est élevé.

  • Grade II : oligodendrogliome, astrocytome, oligo-astrocytome
  • Grade III : oligodendrogliome anaplasique, astrocytome anaplasique, oligo-astrocytome anaplasique
  • Grade IV : glioblastome

3. Etiologie

  • Cause inconnue dans la grande majorité des cas

4. Examens et signes cliniques

  • Signes d’irritation du cerveau : crises épileptiques, focales ou généralisées
  • Signes déficitaires focaux : déficits moteurs, sensitifs, atteinte des paires crâniennes, troubles du langage, troubles visuels (diplopie, baisse de l’acuité et altération du champ visuel)
  • Troubles cognitifs : changement de la personnalité, troubles de l’humeur ou du caractère, ralentissement idéo-moteur
  • Signes d’hypertension intracrânienne (HTIC) : céphalées inhabituelles et persistantes (typiquement réveillant en deuxième partie de nuit), nausées matinales, vomissements (classiquement au réveil et soulageant les céphalées), troubles de la vigilance, troubles visuels, troubles de l’équilibre, étourdissements, troubles du comportement

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens anatomopathologiques

  • Biopsie ou exérèse chirurgicale avec examen anatomopathologique : permet de confirmer le diagnostic et de préciser le stade de la tumeur

5.2 Examens médicaux

  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale : permet de confirmer le syndrome de masse et orienter vers un diagnostic

6. Complications

  • Métastases
  • Décès

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Chimiothérapie
    • Radiothérapie
    • Antalgique
    • Corticoïde
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Chirurgie cérébrale pour réduire le volume tumoral
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique au patient et à son entourage
  • Education thérapeutique :
    • Expliquer la maladie, les traitements, les effets indésirables
    • Accompagner le patient à l'acquisition de compétences d'auto-soins et d'adaptation, nécessaires à l'amélioration et au maintien de l'état de sa santé, de sa qualité de vie et de celles de ses proches
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Référence
  1. Haute Autorité de Santé, Institut National Du Cancer. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer primitif du système nerveux central de l’adulte. Paris: HAS; 2010.

Des ressources pédagogiques complètes

Nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site EspaceSoignant gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site