pub
UE 2.11 - Pharmacologie et Thérapeutiques

Réveil post-anesthésique

1. Stades de réveil

Le réveil post-anesthésique peut être divisé en trois stades dont l’évaluation repose sur des tests en vue d’objectifs de sortie du patient.

Différents stades de réveil
Stades de réveil Niveau de récupération Méthodes d’évaluation Objectifs
Réveil immédiat Conscience et réflexes vitaux Score d’Aldrete Sortie de la salle de surveillance
post-interventionnelle
Réveil intermédiaire Activité psychomotrice
(coordination, station debout, marche…)
Tests psychomoteurs Retour au domicile
(chirurgie ambulatoire)
Réveil complet Fonctions cérébrales supérieures
(activités cognitives)
Tests psychocognitifs Conduite automobile, activité sociale, prise de décision

1.1 Réveil immédiat

Niveau de récupération

Le réveil immédiat est caractérisé par le retour à la conscience avec :

  • récupération des réflexes laryngés
  • ouverture des yeux
  • réponse aux ordres simples
  • restauration des fonctions vitales (thermorégulation, respiration, circulation)
Méthode d’évaluation

Le score d'Aldrete modifié est un indicateur du réveil post-anesthésique d'un patient en fonctions de six items, qui permet de guider la décision de sortie de la salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI).

  • Principe :
    • Six items dont les scores sont additionnés :
      • Motrice : cotée de 0 à 2
      • Respiration : cotée de 0 à 2
      • Variation de la pression artérielle (PA) systolique : cotée de 0 à 2
      • Conscience : cotée de 0 à 2
      • Colloration : cotée de 0 à 2
      • Saturation en O2 : cotée de 0 à 2
      • Score allant de 0 à 12
  • Interprétation du résultat :
    • Score > 9 : sortie de la SSPI autorisée
    • Score < 9 : sortie de la SSPI interdite
Score d'ALDRETE modifié
Items Indicateurs Score
Motricité Immobile 0
Bouge 2 membres 1
Bouge 4 membres 2
Respiration Apnée 0
Ventilation superficielle, dyspnée 1
Ventilation profonde, toux efficace 2
Variation de la pression artérielle (PA) systolique PA ± 50 % 0
PA ± 20-50 % 1
PA ± 20 % 2
Conscience Aréactif 0
Réactif à la demande 1
Réveillé 2
Coloration Cyanosé 0
Pâle, grisâtre 1
Normale 2
Saturation en O2 SpO2 < 90% malgré l'apport d'oxygène 0
SpO2 > 90% grâce à l'apport d'oxygène 1
SpO2 > 92 % à l'air ambiant 2

1.2 Réveil intermédiaire

Niveau de récupération

Le réveil intermédiaire se caractérise par :

  • Une récupération de la coordination sensoriomotrice permettant :
    • la position assise
    • la station debout
    • la marche sans vertige
  • Une orientation dans le temps et dans l’espace
Méthodes d’évaluation
  • Tests psychomoteurs :
    • Tests de traçage : test de Trieger-Newman, pour l’étude du contrôle du mouvement où le patient doit pouvoir joindre d’un trait plein les points d’une figure dessinée en pointillée, et reproduire une figure
    • Tests de temps de réaction motrice à un stimulus visuel ou acoustique
    • Tests oculomoteurs : test des ailes de Maddox qui permettent la mesure de la divergence des yeux qui est corrélée au niveau d’éveil
Alternatives aux méthodes d’évaluation
  • Le retour à domicile après anesthésie ambulatoire peut être autorisé lorsque les critères suivants sont recueillis :
    • Score d’Aldrete modifié = 10
    • Patient orienté, pouvant boire, se lever, marcher et uriner
    • Contrôle de la douleur, des nausées et vomissements ainsi que du saignement
    • Instructions postopératoires écrites et orales reçues et comprises
    • Présence d’un accompagnateur qui vient prendre en charge le patient à la sortie de l’unité ambulatoire et reste auprès du patient la nuit qui suit

1.3 Réveil complet

Niveau de récupération

Le réveil complet se caractérise par la récupération de l’ensemble des fonctions cognitives (mémoire, attention, raisonnement, capacité de planifier des tâches complexes).

Méthodes d’évaluation
  • Tests psychocognitifs :
    • Perception
    • Mémorisation,
    • Apprentissage,
    • Elaboration de la connaissance
    • Raisonnements logiques

2. Retard de réveil

Le retard de réveil est le plus souvent dû à :

  • Un surdosage absolu ou relatif en anesthésiques en rapport avec :
    • Approfondissement excessif de l’anesthésie devant des manifestations cardiovasculaires
    • Interactions médicamenteuses :
      • Prise antérieure de psychotropes
      • Potentialisation des hypnotiques par les morphiniques
      • Prémédication par une benzodiazépine de demi-vie longue
  • Des désordres métaboliques peropératoires :
    • Hypoglycémie
    • Hyponatrémie
    • Insuffisance hépatique
  • Désordres neurologiques peropératoires notamment accident vasculaire cérébral après neurochirurgie ou chirurgie carotidienne ou cardiaque
Mise à jour le 6/8/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com