pub
UE 2.11 - Pharmacologie et Thérapeutiques

Anticoagulants

1. Principaux médicaments

Anticoagulants
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparine non fractionnée (HNF) Héparine calcique Calciparine®
Héparine sodique Héparine Choay®
Héparine Panpharma®
Héparine de bas poids moléculaire (HBPM) Enoxaparine sodique Lovenox®
Daltérapine sodique Fragmine®
Nadroparine calcique Fraxiparine®
Fraxodi®
Tinzaparine Innohep®
Héparinoïdes Danaparoïde Orgaran®
Fondaparinux Arixtra®
Anti-vitamine K (AVK) Acénocoumarol Sintrom®
Fluindione Préviscan®
Warfarine Coumadine®

2. Héparine non fractionnée (HNF)

Héparine non fractionnée (HNF)
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparine non fractionnée (HNF) Héparine calcique Calciparine®
Héparine sodique Héparine Choay®
Héparine Panpharma®
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par inhibition de l'activité de facteurs procoagulants :
      • Activation de l'antithrombine III et formation d'un complexe entraînant une inhibition de la thrombine (facteur IIa)
  • Indications :
    • Prévention des thromboses
    • Traitement des thromboses
    • Pathologie coronarienne : infarctus du myocarde, angor instable, angioplastie, stents
    • Coagulation intra-vasculaire disséminée
    • Circulation extra-corporelle
    • Chirurgie vasculaire
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Trouble de l'hémostase
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif
    • Hypertension artérielle
    • Antécédents de thrombopénie induite par l'héparine
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Thrombopénie
    • Nécrose cutanée au site d'injection
    • Réactions allergiques
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance du Temps de céphaline activée (TCA) :
    • Dosages :
      • Perfusion intraveineuse : 4 heures après le début, jusqu'à obtention de valeurs satisfaisantes, puis 1 fois par jour
      • Injection sous-cutanée : 4 à 6 heures près le début, jusqu'à obtention de valeurs satisfaisantes, puis 1 fois par jour
    • Résultats :
      • TCA de 1,5 à 3 fois celui du témoin : bon équilibre de l'hémostase
      • TCA allongé : risque hémorragique important
      • TCA de 28 à 38 secondes : valeurs biologiques sans anticoagulation
  • Surveillance des plaquettes :
    • Résultat :
      • Normal : 150 000 - 450 000 /mm3 (150 - 450 G/l)
      • Thrombopénie : < 150 000 /mm3 (< 450 G/l)
  • Surveillance de l'héparinémie anti-IIa :
    • Résultat :
      • 0,3 à 0,6 UI/ml : efficacité curative de l'héparine
  • Antidote :
    • Protamine

3. Héparine de bas poids moléculaire (HBPM)

Héparine de bas poids moléculaire (HBPM)
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparine de bas poids moléculaire (HBPM) Enoxaparine sodique Lovenox®
Daltérapine sodique Fragmine®
Nadroparine calcique Fraxiparine®
Fraxodi®
Tinzaparine Innohep®
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par inhibition de l'activité de facteurs procoagulants :
      • Activation de l'antithrombine III, entraînant une inhibition du facteur Xa et IIa (thrombine)
  • Indications :
    • Prévention des thromboses veineuses profondes
    • Traitement des thromboses veineuses profondes
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Trouble de l'hémostase
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif
    • Insuffisance rénale
    • Antécédents de thrombopénie induite par l'héparine
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Nécrose cutanée au site d'injection
    • Réactions allergiques
    • Thrombopénie (risque plus faible qu'avec l'héparine non fractionnée)
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance des plaquettes :
    • Résultat :
      • Normal : 150 000 - 450 000 /mm3 (150 - 450 G/l)
      • Thrombopénie : < 150 000 /mm3 (< 450 G/l)
  • Surveillance de l'activité anti-Xa :
    • Dosage :
      • 4 à 6 heures après l'injection
    • Résultat :
      • 0,1 à 0,5 unité anti-Xa/ml : efficacité préventive de l'héparine
      • 0,5 à 1 unité anti-Xa/ml : efficacité curative de l'héparine
  • Antidote :
    • Protamine

4. Héparinoïdes

Héparinoïdes
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparinoïdes Danaparoïde Orgaran®
Fondaparinux Arixtra®
  • Propriété :
    • Glycosaminoglycanes dérivés de l'héparine (ne contient pas d'héparine)
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par inhibition de l'activité de facteurs procoagulants :
      • Activation de l'antithrombine III et inhibition du facteur Xa
  • Indications :
    • Prévention des thromboses veineuses profondes en cas de thrombopénie induite par l'héparine (TIH)
    • Traitement des thromboses veineuses profondes en cas de thrombopénie induite par l'héparine (TIH)
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Trouble de l'hémostase
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif
    • Insuffisance rénale
    • Insuffisance hépatique
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Nécrose cutanée au site d'injection
    • Réactions allergiques
    • Rare : thrombopénie par réaction croisée
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance des plaquettes :
    • Résultat :
      • Normal : 150 000 - 450 000 /mm3 (150 - 450 G/l)
      • Thrombopénie : < 150 000 /mm3 (< 450 G/l)

5. Anti-vitamine K (AVK)

Anti-vitamine K (AVK)
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Anti-vitamine K (AVK) Acénocoumarol Sintrom®
Fluindione Préviscan®
Warfarine Coumadine®
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par modification de la synthèse de facteurs de coagulation :
      • Perturbation de la régénération de la vitamine K au niveau hépatique, entraînant une inhibition de la synthèse des protéines dépendantes de la vitamine-K
        • Protéines proagulantes :
          • Prothrombine : facteur II
          • Proconvertine : facteur VII
          • Antihémohilique : facteur IX
          • Stuart : facteur X
        • Protéines anticoagulantes :
          • Protéine C
          • Protéine S
  • Indications :
    • Traitement préventif des complications thrombo-emboliques :
      • Antécédent de thromboses veineuses profondes
      • Pathologie cardiaque : fibrillation auriculaire, angioplastie, stents, valves artificielles, ...
    • Relais d'un traitement anticoagulant par héparine
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif (intramusculaire...), ulcère gastro-duodénal, varices oesophagiennes, accident vasculaire cérébral, intervention chirurgical
    • Association avec les anti-agrégants plaquettaires et les anti-inflammatoire non stéroïdiens
    • Insuffisance hépatique
    • Allaitement, grossesse
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : cérébrale, abdominales, gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Réactions allergiques
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance de l'INR :
    • Dosages :
      • 48 à 72 heures après la première prise
      • Puis 2 fois par semaine jusqu'à stabilisation confirmée par 2 contrôles successifs
      • Puis 1 fois par semaine pendant 15 jours
      • Puis tous les 15 jours pendant 1 mois
      • >Puis 1 fois par mois
    • Résultats:
      • INR entre 2 et 3 selon l'indication :
        • Thrombose veineuse profonde
        • Embolie pulmonaire
        • Infarctus du myocarde
        • Dysfonction ventriculaire gauche
      • INR entre 3 et 4,5 selon l'indication :
        • Valvulopathie mitrale
        • Prothése valvulaire mécanique
      • INR > 5 :
        • Risque hémorragique important
  • Education du patient et conseil d'utilisation :
    • Savoir reconnaitre la survenue de signes hémorragiques
    • Savoir réaliser un pansement compressif
    • Prendre le traitement tous les jours à la même heure
    • Ne jamais doubler la dose en cas d'oubli de prise
    • Porter une carte "Je suis sous traitemant anticoagulant"
    • Ne pas associer de médicaments sans avis médical
    • Prévenir tous professionnels de santé du traitement
    • Suivre un régime sans vitamine K, à proscrire :
      • Brocolis
      • Choux
      • Chicorée
      • Epinards
      • Laitue, scarole, roquette
      • Oignons de printemps
      • Huile de colza, de soja
  • Antidote :
    • Vitamine K
Mise à jour le 31/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com
Bonjour, et bienvenue sur EspaceSoignant.com
Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. C'est votre droit. Tous les services d'EspaceSoignant.com sont gratuits pour mieux vous accompagner au quotidien.
Sans la publicité qui finance le développement du site, EspaceSoignant.com ne peut pas vivre.

Nous vous invitons à désactiver votre bloqueur de publicité lorsque vous êtes sur EspaceSoignant.com,
et à recharger la page pour poursuivre votre navigation

Merci de votre soutien !
Recharger la page