pub
UE 2.11 - Pharmacologie et Thérapeutiques

Anesthésiques locaux

1. Définition

Les anesthésiques locaux sont des substances qui suppriment les réactions aux stimulations douloureuses des d'interventions ou gestes médicaux.

2. Principaux médicaments

Anesthésiques locaux
Structures chimiques Dénominations Communes
Internationales (DCI)
Noms commerciaux Voies d'administrations Délai d'action Durée d'action
Amino-amides Lidocaïne + prilocaïne Anesderm®
Emla®
Emlapatch®
Peau Courte
1 minute
Moyenne
20 minutes
Oraqix® Gel périodontal Longue
1 à 2 heures
Longue
2 heures
Lidocaïne Xylocaïne® Nébulisateur ORL Court
5 minutes
Moyenne
30 minutes
Xylocaïne gel®
Instillagel®
Urétral
Xylocaïne visqueuse gel® Oesophage, estomac
Mésocaïne®
Xylocaïne®
Infiltration Court
5 minutes
Intermédiaire
60 à 90 minutes
Péridurale
Mépivacaïne Carbocaïne® Infiltration Long
10 à 30 minutes
Intermédiaire
60 à 190 minutes
Péridurale
Rachianesthésie
Ropivacaïne Naropéïne® Infiltration Long
10 à 30 minutes
Longue
3 à 4 heures
Péridurale
Rachianesthésie
Lévobupivacaïne Chirocaïne® Infiltration Long
20 à 30 minutes
Longue
3 à 4 heures
Péridurale
Rachianesthésie
Articaïne Alphacaïne®
Articadent®
Deltazine®
Septanest®
Ubistesin®
Infiltration Court
1 à 3 minutes
Moyenne
45 à 75 minutes
Amino-ester Procaïne Procaïne® Infiltration Court
1 à 3 minutes
Intermédiaire
20 à 40 minutes
Tétracaïne Tétracaïne® Solutricine® Drill® Collutoire Court
1 minutes
Longue
3 heures
Tétracaïne® Collyre
Chloroprocaïne Clorotekal® Rachianesthésie Moyen
40 à 60 minutes
Moyenne
30 à 60 minutes

3. Mode d'action

  • Blocage temporaire et réversible des canaux sodiques :
    • Liaison à un site récepteur spécifique, situé à l’intérieur des pores que constituent les canaux sodiques des fibres nerveuses
    • Blocage des mouvements ioniques à travers les pores
    • Modification du potentiel d’action :
      • Empêche la pénétration des ions sodium (Na+) à l’intérieur de la fibre :
        • réduction progressive de l’amplitude du potentiel d’action
        • ralentissement de la vitesse de conduction du potention d'action
        • élévation du seuil de dépolarisation du potention d'action
      • Diminution de la conduction de l’influx le long de la fibre nerveuse :
        • allongement de la période réfractaire

4. Contre-indications

  • Contre-indications relatifs aux anesthésiques locaux :
    • Hypersensibilité
    • Cardiopathies,
    • Bêtabloquant
    • Inhibiteurs calciques
  • Contre-indications du geste anesthésique :
    • Refus ferme et motivé du patient
    • Infection au point de ponction
    • Troubles de l’hémostase et compression artérielle locale impossible

5. Effets secondaires

  • Surdosage avec risque de toxicité
  • Toxicité cardiaque :
    • Braycardie sévère
    • Troubles de la conduction
    • Hypotension artérielle
    • Arrêt cardiaque
  • Toxicité neurologique :
    • Convulsions localisées puis généralisées
    • Prodrome de la toxicité neurologique :
      • Somnolence
      • Sensation d'ébriété
      • Céphalée
      • Acouphènes
      • Logorrhée
      • Goût métallique dans la bouche
      • Paresthésies péribuccales

6. Surveillance

  • Surveillance de l'efficacité de l'anesthésie :
    • Durée
    • Etendue
    • Sensibilité
  • Surveillance des effets indésirables
Mise à jour le 4/8/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com