pub
UE 2.11 - Pharmacologie et Thérapeutiques

Anesthésie loco-régionale

1. Définition

L'anesthésie loco-régionale (ALR) est une abolition transitoire de la conduction nerveuse dans un territoire corporel prédéfini, avec maintien de la conscience du patient. Elle peut être médullaire (rachi-anesthésie, anesthésie péridurale), périphérique (blocs anesthésiques, …) ou locale.

2. Anesthésiques locaux

Les anesthésiques locaux ont pour but d'interrompre transitoirement la transmission des messages douloureux le long des structures nerveuses, tout en préservant l'état de conscience du patient.

  • Les anesthésiques locaux provoquent un blocage temporaire et réversible des canaux sodiques :
    • Liaison à un site récepteur spécifique, situé à l’intérieur des pores que constituent les canaux sodiques des fibres nerveuses
    • Blocage des mouvements ioniques à travers les pores
    • Modification du potentiel d’action :
      • Empêche la pénétration des ions sodium (Na+) à l’intérieur de la fibre :
        • réduction progressive de l’amplitude du potentiel d’action
        • ralentissement de la vitesse de conduction du potention d'action
        • élévation du seuil de dépolarisation du potention d'action
      • Diminution de la conduction de l’influx le long de la fibre nerveuse :
        • allongement de la période réfractaire

3. Techniques d'anesthésies loco-régionales

  • Anesthésie locale par infiltration
  • Anesthésie topique
  • Anesthésie locorégionale intraveineuse (alriv)
  • Blocs périmédullaires :
    • Rachianesthésie
    • Anesthésie péridurale
  • Blocs péripériques :
    • Blocs plexiques
    • Blocs tronculaires

4. Risques généraux

  • Echecs et insuffisances d’anesthésie
  • Hématomes et dissections artérielles
  • Infections
  • Perforation d’organes
  • Lésions neurologiques
Mise à jour le 4/8/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com