Les agents alkylants

Mis à jour le 14/9/2019

1. Indication générale

Les alkylants sont des anticancéreux cytotoxiques qui entravent les processus de réplication et de transcription de l'ADN en produisant des lésions covalentes entre les brin de l'ADN par un effet d'alkylation (action de remplacer un proton hydrogène par un groupement alkyle)

Etymologie
  • Anticancéreux :
    • Anti, du grec antí : contre
    • Cancer, du latin cancer : crabe (par analogie, Hippocrate comparait l’aspect des tumeurs du sein avec les crabes)
  • Cytotoxique :
    • Cyto, du grec kutos : cellule
    • Toxique, du grec toxon : arc ; puis du grec toxicon : poison pour flèches
  • Antinéoplasique :
    • Anti, du grec antí : contre
    • Néo, du latin neos : nouveau, jeune
    • Plasie, du grec plasis : façonner, modeler
  • Antimitotique :
    • Anti, du grec antí : contre
    • Mitose, du grec mitos : filament (en référence à l'aspect des chromosomes)
  • Les alkylants sont répartis en plusieurs familles :
    • Dérivés du platine
    • Moutardes à l'azote
    • Nitroso-urées
    • Autres agents alkylants

2. Principaux médicaments

Alkylants
Familles Dénominations Communes
Internationales (DCI)
Noms commerciaux
Dérivés du platine Carboplatine Carboplatine®
Cisplatine Cisplatine®
Oxaliplatine Eloxatine®
Moutardes à l'azote Chlorambucil Chloraminophène®
Chlorméthine Caryolysine®
Cyclophosphamide Endoxan®
Ifosfamide Holoxan®
Melphalan Alkéran®
Nitroso-urées Carmustine Bicnu®
Gliadel®
Fotémustine Muphoran®
Lomustine Belustine®
Streptozotocine Zanosar®
Autres agents alkylants Altrétamine Hexastat®
Busulphan Myléran®
Dacarbazine Déticène®
Estramustine Estracyt®
Mitomycine C Amétycine®
Pipobroman Vercyte®
Procarbazine Natulan®
Témozolomide Témodal®
Thiotépa Thiotepa®
Trabectédine Yondélis®

3. Effets secondaires des chimiothérapies

4.1 Toxicité hématologique

  • Leucopénie
  • Anémie
  • Thrombopénie

4.2 Toxicité immunitaire

  • Lymphopénie
  • Neutropénie

4.3 Toxicité digestive

  • Nausées
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Constipation (rare)
  • Dysphagie

4.4 Toxicité cutanéomuqueuse et des phanères

  • Alopécie
  • Mucite :
    • Mucite buccale : stomatite
    • Mucite génitale
    • Mucite oculaire>
  • Anomalies pigmentaires cutanées avec risque de brûlures :
    • Hyperpigmentation
    • Hypopigmentation
  • Trouble de la croissance des ongles

4.5 Toxicité neurologique

  • Paresthésies des mains et des pieds
  • Paraparésies
  • Diminution des réflexes ostéotendineux
  • Douleurs
  • Paralysie faciale
  • Troubles mnésiques
  • Retards d’apprentissage
  • Diplopie
  • Hypotension orthostatique
  • Dysphagie
  • Rétention urinaire

4.6 Toxicité cardiovasculaires

  • Insuffisance cardiaque
  • Troubles du rythme
  • Troubles de la conduction
  • Hypotension artérielle
  • Hypotension orthostatique

4.7 Toxicité rénale

  • Néphropathies
  • Insuffisance rénale
  • Oligoanurie

4.8 Toxicité vésicale

  • Cystite hématurique
  • Rétention urinaire

4.9 Toxicité pulmonaire

  • Insuffisance respiratoire
  • Infiltrat interstitiel (rare)

4.10 Toxicité hépatique

  • Cytolyse hépatique
  • Syndrome de cholestase
  • Maladie veino-occlusive hépatique

4.11 Toxicité de la fertilité

  • Oligo-azoospermie
  • Aménorrhée
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé

Des ressources pédagogiques complètes

Nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site EspaceSoignant gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site