pub
UE 2.11 - Pharmacologie et Thérapeutiques

Anticoagulants

1. Principaux médicaments

Anticoagulants
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparine non fractionnée (HNF) Héparine calcique Calciparine®
Héparine sodique Héparine Choay®
Héparine Panpharma®
Héparine de bas poids moléculaire (HBPM) Enoxaparine sodique Lovenox®
Daltérapine sodique Fragmine®
Nadroparine calcique Fraxiparine®
Fraxodi®
Tinzaparine Innohep®
Héparinoïdes Danaparoïde Orgaran®
Fondaparinux Arixtra®
Anti-vitamine K (AVK) Acénocoumarol Sintrom®
Fluindione Préviscan®
Warfarine Coumadine®

2. Héparine non fractionnée (HNF)

Héparine non fractionnée (HNF)
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparine non fractionnée (HNF) Héparine calcique Calciparine®
Héparine sodique Héparine Choay®
Héparine Panpharma®
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par inhibition de l'activité de facteurs procoagulants :
      • Activation de l'antithrombine III et formation d'un complexe entraînant une inhibition de la thrombine (facteur IIa)
  • Indications :
    • Prévention des thromboses
    • Traitement des thromboses
    • Pathologie coronarienne : infarctus du myocarde, angor instable, angioplastie, stents
    • Coagulation intra-vasculaire disséminée
    • Circulation extra-corporelle
    • Chirurgie vasculaire
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Trouble de l'hémostase
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif
    • Hypertension artérielle
    • Antécédents de thrombopénie induite par l'héparine
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Thrombopénie
    • Nécrose cutanée au site d'injection
    • Réactions allergiques
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance du Temps de céphaline activée (TCA) :
    • Dosages :
      • Perfusion intraveineuse : 4 heures après le début, jusqu'à obtention de valeurs satisfaisantes, puis 1 fois par jour
      • Injection sous-cutanée : 4 à 6 heures près le début, jusqu'à obtention de valeurs satisfaisantes, puis 1 fois par jour
    • Résultats :
      • TCA de 1,5 à 3 fois celui du témoin : bon équilibre de l'hémostase
      • TCA allongé : risque hémorragique important
      • TCA de 28 à 38 secondes : valeurs biologiques sans anticoagulation
  • Surveillance des plaquettes :
    • Résultat :
      • Normal : 150 000 - 450 000 /mm3 (150 - 450 G/l)
      • Thrombopénie : < 150 000 /mm3 (< 450 G/l)
  • Surveillance de l'héparinémie anti-IIa :
    • Résultat :
      • 0,3 à 0,6 UI/ml : efficacité curative de l'héparine
  • Antidote :
    • Protamine

3. Héparine de bas poids moléculaire (HBPM)

Héparine de bas poids moléculaire (HBPM)
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparine de bas poids moléculaire (HBPM) Enoxaparine sodique Lovenox®
Daltérapine sodique Fragmine®
Nadroparine calcique Fraxiparine®
Fraxodi®
Tinzaparine Innohep®
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par inhibition de l'activité de facteurs procoagulants :
      • Activation de l'antithrombine III, entraînant une inhibition du facteur Xa et IIa (thrombine)
  • Indications :
    • Prévention des thromboses veineuses profondes
    • Traitement des thromboses veineuses profondes
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Trouble de l'hémostase
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif
    • Insuffisance rénale
    • Antécédents de thrombopénie induite par l'héparine
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Nécrose cutanée au site d'injection
    • Réactions allergiques
    • Thrombopénie (risque plus faible qu'avec l'héparine non fractionnée)
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance des plaquettes :
    • Résultat :
      • Normal : 150 000 - 450 000 /mm3 (150 - 450 G/l)
      • Thrombopénie : < 150 000 /mm3 (< 450 G/l)
  • Surveillance de l'activité anti-Xa :
    • Dosage :
      • 4 à 6 heures après l'injection
    • Résultat :
      • 0,1 à 0,5 unité anti-Xa/ml : efficacité préventive de l'héparine
      • 0,5 à 1 unité anti-Xa/ml : efficacité curative de l'héparine
  • Antidote :
    • Protamine

4. Héparinoïdes

Héparinoïdes
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Héparinoïdes Danaparoïde Orgaran®
Fondaparinux Arixtra®
  • Propriété :
    • Glycosaminoglycanes dérivés de l'héparine (ne contient pas d'héparine)
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par inhibition de l'activité de facteurs procoagulants :
      • Activation de l'antithrombine III et inhibition du facteur Xa
  • Indications :
    • Prévention des thromboses veineuses profondes en cas de thrombopénie induite par l'héparine (TIH)
    • Traitement des thromboses veineuses profondes en cas de thrombopénie induite par l'héparine (TIH)
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Trouble de l'hémostase
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif
    • Insuffisance rénale
    • Insuffisance hépatique
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Nécrose cutanée au site d'injection
    • Réactions allergiques
    • Rare : thrombopénie par réaction croisée
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance des plaquettes :
    • Résultat :
      • Normal : 150 000 - 450 000 /mm3 (150 - 450 G/l)
      • Thrombopénie : < 150 000 /mm3 (< 450 G/l)

5. Anti-vitamine K (AVK)

Anti-vitamine K (AVK)
Familles Dénomination Commune
Internationale (DCI)
Nom commerciaux
Anti-vitamine K (AVK) Acénocoumarol Sintrom®
Fluindione Préviscan®
Warfarine Coumadine®
  • Mode d'action :
    • Action anticoagulante par modification de la synthèse de facteurs de coagulation :
      • Perturbation de la régénération de la vitamine K au niveau hépatique, entraînant une inhibition de la synthèse des protéines dépendantes de la vitamine-K
        • Protéines proagulantes :
          • Prothrombine : facteur II
          • Proconvertine : facteur VII
          • Antihémohilique : facteur IX
          • Stuart : facteur X
        • Protéines anticoagulantes :
          • Protéine C
          • Protéine S
  • Indications :
    • Traitement préventif des complications thrombo-emboliques :
      • Antécédent de thromboses veineuses profondes
      • Pathologie cardiaque : fibrillation auriculaire, angioplastie, stents, valves artificielles, ...
    • Relais d'un traitement anticoagulant par héparine
  • Contre-indications :
    • Allergie connue
    • Risque hémorragique : lésion, geste invasif (intramusculaire...), ulcère gastro-duodénal, varices oesophagiennes, accident vasculaire cérébral, intervention chirurgical
    • Association avec les anti-agrégants plaquettaires et les anti-inflammatoire non stéroïdiens
    • Insuffisance hépatique
    • Allaitement, grossesse
  • Effets secondaires :
    • Hémorragie : cérébrale, abdominales, gingivorragie, épistaxis, hématurie, méléna, ...
    • Réactions allergiques
  • Surveillances :
    • Surveillance de l'efficacité
    • Surveillance de l'absence d'effets secondaires
  • Surveillance de l'INR :
    • Dosages :
      • 48 à 72 heures après la première prise
      • Puis 2 fois par semaine jusqu'à stabilisation confirmée par 2 contrôles successifs
      • Puis 1 fois par semaine pendant 15 jours
      • Puis tous les 15 jours pendant 1 mois
      • >Puis 1 fois par mois
    • Résultats:
      • INR entre 2 et 3 selon l'indication :
        • Thrombose veineuse profonde
        • Embolie pulmonaire
        • Infarctus du myocarde
        • Dysfonction ventriculaire gauche
      • INR entre 3 et 4,5 selon l'indication :
        • Valvulopathie mitrale
        • Prothése valvulaire mécanique
      • INR > 5 :
        • Risque hémorragique important
  • Education du patient et conseil d'utilisation :
    • Savoir reconnaitre la survenue de signes hémorragiques
    • Savoir réaliser un pansement compressif
    • Prendre le traitement tous les jours à la même heure
    • Ne jamais doubler la dose en cas d'oubli de prise
    • Porter une carte "Je suis sous traitemant anticoagulant"
    • Ne pas associer de médicaments sans avis médical
    • Prévenir tous professionnels de santé du traitement
    • Suivre un régime sans vitamine K, à proscrire :
      • Brocolis
      • Choux
      • Chicorée
      • Epinards
      • Laitue, scarole, roquette
      • Oignons de printemps
      • Huile de colza, de soja
  • Antidote :
    • Vitamine K
Mise à jour le 31/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com