pub
Module 3 - Pathologies

Traumatisme du rachis

1. Définition

Le traumatisme du rachis ou traumatisme vertébro-médullaire est une lésion physique du rachis, responsable d'une lésion médullaire.

2. Physiopathologie

  • La lésion médullaire est différenciée en quatre tableaux cliniques :
    • Commotion : atteinte médullaire simple durant quelques heures
    • Contusion : atteinte médullaire qui associe des ecchymoses, un oedème et une hémorragie microscopique
    • Compression médullaire : atteinte médullaire ischémique secondaire à une compression extrinsèque
    • Section médullaire : atteinte médullaire définitive secondaire à la section de la moelle épinière

3. Etiologies

  • Accident de la voie publique (AVP)
  • Accident domestique
  • Accident de la vie courante : activité sportive
  • Accident de travail

4. Examens et signes cliniques

  • Signes neurologiques :
    • Paraplégie : section médullaire
      • Paraplégie flasque
      • Troubles moteurs :
        • Déficit complet des deux membres inférieurs avec une hypotonie
      • Troubles des réflexes :
        • Abolition des réflexes ostéo-tendineux (ROT) rotuliens et achilléens
      • Troubles sensitifs :
        • Déficit de la sensibilité tactile fine
        • Déficit de la sensibilité proprioceptive consciente
        • Déficit des sensibilités thermoalgésiques
      • Troubles sphinctériens :
        • Abolition de la sensibilité génitale, anale et vésicale
        • Rétention d'urine
        • Constipation par iléus paralytique
      • Troubles digestifs :
        • Ulcères gastro-duodénaux
        • Dilatation gastrique
        • Vomissements
        • Troubles hépato-pancréatiques
    • Syndrome centromédullaire ou syndrome de Schneider : contusion centro-médullaire de niveau cervical
      • Troubles moteurs des membres supérieurs plus importants qu'aux membres inférieurs
      • Tétraplégie incomplète prédominant aux membres supérieurs : diplégie brachiale
    • Syndrome de contusion latérale de la moelle ou syndrome de Brown-Séquard :
      • Hémiplégie spinale : paralysie des mouvements volontaires
      • Déficit sensitif épicritique homolatéral (côté de la lésion)
      • Déficit thermoalgique controlatéral (côté opposé à la lésion)
    • Syndrome de contusion antérieure de la moelle :
      • Déficit moteur complet dans la tétraplégie ou la paraplégie
      • Anesthésie thermoalgésique
      • Conservation de la sensibilité profonde
      • Conservation des tacts épicritiques (tacts fins)
    • Syndrome de contusion postérieure de la moelle :
      • Atteinte de la proprioception
      • Ataxie
      • Abolition de la sensibilité profonde
      • Abolition des tacts épicritiques (tacts fins)
  • Signes cardio-vasculaires :
    • Bradycardie
    • Abolition de l'activité sympathique
    • Hypotension artérielle secondaire à une hypovolémie relative par vasoplégie
  • Signes respiratoires :
    • Paralysie du diaphragme
    • Abolition de la toux
    • Encombrement bronchique
  • Signe urologique :
    • Rétention d'urine
  • Signe digestif :
    • Constipation par iléus paralytique
  • Signe thermique :
    • Hypothermie

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens médicaux

  • Radiographie du rachis complet de face et de profil
  • Scanner du rachis (Tomodensitométrie : TDM)
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) médullaire

5.2 Examens biologiques

  • Numération formule sanguine (NFS) – Plaquettes
  • Ionogramme sanguin
  • Hémostase
  • Gaz du sang
  • Glycémie
  • Fonction rénale
  • Fonction hépatique
  • Bilan pré-transfusionnel

6. Complications

  • Décès
  • Détresse neurologique
  • Détresse respiratoire
  • Détresse cardio-vasculaire
  • Complications de décubitus
  • Infection

7. Prise en soins

  • Traitement physique : et orthopédique
    • Immobilisation de l'axe craniorachidien en rectitude cranorachidienne par une orthèse cervicale (minerve)
  • Prise en charge médicale :
    • Traitement des défaillances vitales
    • Traitement de l'hypothermie
    • Antalgique
    • Myorelaxant
    • Anticoagulant à visée préventive de la thrombose veineuse profonde
    • Equilibre glycémique
    • Prévention des complications de décubitus
  • Prise en charge kinésithérapique :
    • Kinésithérapie motrice
    • Kinésithérapie respiratoire
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique pour le patient et son entourage
Mise à jour le 17/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com
Bonjour, et bienvenue sur EspaceSoignant.com
Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. C'est votre droit. Tous les services d'EspaceSoignant.com sont gratuits pour mieux vous accompagner au quotidien.
Sans la publicité qui finance le développement du site, EspaceSoignant.com ne peut pas vivre.

Nous vous invitons à désactiver votre bloqueur de publicité lorsque vous êtes sur EspaceSoignant.com,
et à recharger la page pour poursuivre votre navigation

Merci de votre soutien !
Recharger la page