pub
Module 3 - Pratiques de soins

Ventilation artificielle par méthode orale

1. Définition

La ventilation artificielle par méthode orale est une technique qui pallie l'absence de ventilation spontanée, par les techniques du bouche-à-bouche et du bouche-à-nez. Celles-ci permettent d’insuffler directement à la victime l’air expiré par le secouriste.

2. Objectif

  • Assurer l’apport d’air aux poumons
    • L'air expiré contient suffisamment d’oxygène pour rendre ces techniques de ventilation artificielle efficaces

3. Realisation

3.1 Bouche-à-bouche

  • Maintenir la tête de la victime en arrière avec une main sur le front
  • Garder le menton vers le haut avec les doigts de l'autre main, placés en crochet immédiatement sous l'os du menton
  • Pincer la partie souple du nez (aile du nez) entre le pouce et l'index de la main placée sur le front
  • Ouvrir la bouche de la victime en maintenant le menton vers le haut
  • Inspiré sans excès
  • Appliquer la bouche largement ouverte autour de la bouche de la victime en appuyant fermement pour éviter toute fuite
  • Insuffler progressivement dans la bouche de la victime pendant 1 seconde jusqu'à ce que la poitrine de la victime commence à se soulever
Bouche à bouche insufflation
  • Se redresser légèrement tout en regardant la poitrine de la victime s’affaisser (l'expiration de la victime est passive)
  • Prendre une inspiration et renouveler la séquence
Bouche à bouche expiration

3.1 Bouche-à-nez

  • Maintenir la tête de la victime en arrière avec une main sur le front
  • Avec l’autre main, soulever le menton sans appuyer sur la gorge et tenir la bouche de la victime fermée, le pouce appliquant la lèvre inférieure contre la lèvre supérieure pour éviter les fuites
  • Inspiré sans excès
  • Appliquer la bouche largement ouverte autour du nez de la victime
  • Insuffler progressivement dans la nez de la victime pendant 1 seconde jusqu'à ce que la poitrine de la victime commence à se soulever
Bouche à nez insufflation
  • Se redresser légèrement tout en regardant la poitrine de la victime s’affaisser (l'expiration de la victime est passive)
  • Prendre une inspiration et renouveler la séquence
Bouche à bouche expiration

4. Complications - Incidents - Accidents

  • Mouvements exécuter trop rapidement
  • Réglagle des mouvements sur sa propre respiration : la fréquence respiratoire du secouriste est augmentée par l'effort et l'émotion
  • Distension de l'estomac par passage d'air dans l'estomac, secondaire à une insufflation trop rapide et/ou d'un volume d'air trop important
  • Régurgitation du contenu de l'estomac secondaire à la distension de l'estomac par passage d'air dans l'estomac, secondaire à une insufflation trop rapide et/ou d'un volume d'air trop important

5. Surveillance

  • Surveillance de la liberté des voies aériennes
  • Surveillance du soulèvement de la poitrine de la victime à chaque insufflation
  • Reprise d'une ventilation spontanée
Mise à jour le 27/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Ministère de l'intérieur de la République Française, Direction de la défense et de la sécurité civiles. Référentiel national de compétences de sécurité civile relatif aux « Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1) », 3ème éditions. Ministère de la l'intérieur de la République Française ; 2009.
  • Ministère de l'intérieur de la République Française, Direction de la sécurité civile. Référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à la « Prévention et secours civiques de niveau 1 », 2ème éditions. Ministère de la l'intérieur de la République Française ; juillet 2009.