pub
Module 3 - Pratiques de soins

Défibrillation semi-automatique

1. Définition

1.1 Défibrillation

La défibrillation est le seul traitement de la fibrillation ventriculaire. Il consiste à re-synchroniser l’activité électrique cardiaque en délivrant un choc électrique à travers la paroi du coeur afin de l'arrêter momentanément, pour qu’il redémarre spontanément avec un battement régulier.

1.2 Défibrillateur semi-automatique (DSA)

Le défibrillateur semi-automatique (DSA) est un appareil qui permet de délivrer lorsqu’il est indiqué par la machine après analyse, un choc électrique au travers du thorax par l’intermédiaire d’électrodes, afin de tenter de re-synchroniser l’activité électrique cardiaque.

Défibrillation semi-automatique : onde électrique

2. Objectif

  • Mettre en fonction et utiliser un défibrillateur semi-automatique au cours d'une réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

3. Matériel nécessaire

3.1 Défibrillateur semi-automatique

3.1.1 Fonctionnement

  • Le défibrillateur semi-automatique est doté d’un ordinateur qui lui permet :
    • D’analyser l’activité électrique du cœur de la victime
    • De reconnaître un trouble du rythme cardiaque grave qui nécessite un choc électrique
    • De se charger automatiquement
    • D’inviter l’opérateur (information vocale et visuelle) à délivrer le choc

3.1.2 Composants

  • Un écran : donne des messages écrits
  • Un haut-parleur : donne des messages sonores qui guide l’utilisateur
  • Un accumulateur de charge (batterie)
  • Deux à trois boutons : permettent de mettre en fonction l'appareil, de lancer une analyse du rythme cardiaque et/ou de réaliser un choc électrique

3.1.3 Accessoires

  • Un module informatique pour la mémorisation des évènements
  • Les électrodes de défibrillation :
    • Captent et transmettent l’activité électrique cardiaque à l’analyseur du défibrillateur
    • Délivrent le choc électrique si le choc est indiqué
  • Le câble des électrodes : permet de relier les électrodes au défibrillateur semi-automatique
  • Un téléphone portable ou un appareil de radio-transmission portable à proximité immédiate : permet de prévenir les secours médicalisés rapidement.
  • Une paire de ciseaux : permet de couper les vêtements et dénuder la poitrine.
  • Des compresses ou du papier absorbant : permet de sécher la peau pour améliorer le contact avec les électrodes
  • Rasoir jetable : permet de dépiler la peau si nécessaire

4. Procédure

4.1 Mettre en marche l'appareil

  • Déposer le défibrillateur près de la victime
  • Appuyer sur le bouton marche/arrêt du débrillateur
  • L'appareil se met en marche :
    • Réalise un test d’autocontrôle
    • Un son se fait entendre et alerte de la mise en fonction
    • Une voix synthétique guide l'utilisateur dans les différentes étapes de l’utilisation du défibrillateur et lui demande de passer à l’étape suivante
Défibrillation semi-automatique : mise en marche

4.2 Préparer la victime et connecter les électrodes

  • Dégager et isoler la victime :
    • Si la victime est mouillé, l'installer sur une surface sèche et essuyer sa poitrine
    • Si la victime est allongé sur une surface en métal ou qui conduit l'électricité, l'installer sur une zone non conductrice ou glisser un isolant sous elle
    • Si la victime est dans un transport, arrêter le véhicule et couper le moteur
  • Enlever ou couper, à l’aide d’une paire de ciseaux, les vêtements recouvrant la poitrine de la victime. Les électrodes seront collées sur la peau nue.
  • S’assurer que la poitrine de la victime est sèche pour que les électrodes adhèrent correctement à la peau. Si ce n’est pas le cas, la sécher en utilisant des compresses ou du papier absorbant.
  • Si la poitrine de la victime est particulièrement velue, raser la zone où les électrodes seront collées en utilisant le rasoir jetable.
Défibrillation semi-automatique : déshabillage
  • Sortir les électrodes de leur emballage
  • Coller l’une après l’autre les électrodes sur la poitrine de la victime après avoir enlevé la pellicule de protection et en appuyant fortement :
    • Chez l'adulte :
      • L’une juste au-dessous de la clavicule droite, contre le bord droit du sternum
      • L’autre sur le côté gauche du thorax, 5 à 10 cm au-dessous de l’aisselle gauche
    • Chez l'enfant :
      • L’une devant au milieu du thorax
      • L’autre dans le dos entre les deux omoplates
    • Particularités :
      • Timbres autocollants médicamenteux :
        • Retirer le timbre et essuyer la zone avant de coller l'électrode : risque de brûlure ou de choc inefficace
      • Stimulateur cardiaque :
        • Coller l'électrode 1 cm au dessous du bord inférieur du stimulateur cardiaque : risque de choc inefficace
      • Chambre à cathéter implantable :
        • Coller l'électrode 1 cm au dessous du bord inférieur de la chambre à cathéter implantable : risque de choc inefficace
Défibrillation semi-automatique : positionnement des électrodes

4.3 Analyser le rythme cardiaque

  • Si l’analyse ne se lance pas automatiquement, appuyer sur le bouton d’analyse quand le défibrillateur le propose
  • Ne pas toucher la victime pendant l’analyse. Faire arrêter la RCP en cours, demander à toute personne de s’écarter en disant : « Ne toucher pas la victime, écartez-vous ! »
  • L’analyse réalisée par le défibrillateur permet de reconnaître les rythmes cardiaques qui nécessitent un choc électrique. Si tel est le cas, le défibrillateur se charge automatiquement et un son se fait entendre. Tout mouvement de la victime pendant cette période peut parasiter l’analyse.
Défibrillation semi-automatique : analyse

4.4 Délivrer le choc en toute sécurité

  • Si un choc est nécessaire, l’appareil l’indique clairement avant de se mettre en charge
    • Ecouter et respecter les recommandations sonores de l’appareil
    • Annoncer à haute voix : « Ecartez-vous ! » pour que toutes les personnes autour s’éloignent et ne touchent plus la victime
    • Si l'appareil le demande, appuyer sur le bouton pour choquer. S'assurer que personne ne touche la victime
    • Suivre les recommandations de l’appareil
Défibrillation semi-automatique : choc

4.5 Rechercher les signes de circulation cardio-vasculaire

  • Si le défibrillateur annonce « choc indiqué non indiqué » ou « prenez le pouls » ou « recherches des signes de circulation », ne pas retirer les électrodes de défibrillation et contrôler les signes de circulation
  • Si la victime ne respire pas et n’a pas de signe de circulation, pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire (RCP)
  • La réanimation cardio-pulmonaire (RCP) doit être interrompue uniquement pour permettre au défibrillateur semi-automatique (DSA) une analyse du rythme cardiaque ou la délivrance d'un choc

4.6 Eteindre l'appareil

  • Appuyer sur le bouton marche/arrêt
  • Eteindre l’appareil et retirer les électrodes de défibrillation uniquement en présence et à la demande du médecin des services de secours médicalisés

4.7 Transmissions

  • Circonstances apparentes de survenue de l'arrêt cardio-respiratoire (ACR)
  • Etat de la victime à l'arrivée
  • Gestes de secours réalisés
  • Nombre d'analyses et de chocs délivrés
  • Résultats des chocs
  • Durée de la réanimation
  • Complications, incidents ou accidents rencontrés

5. Complications - Incidents - Accidents

  • Mauvaise manipulation du défibrillateur semi-automatique
  • Mauvais positionnement des électrodes
  • Choc inefficace
  • Brûlure
  • Electrisation si contact avec la victime lors d'un choc électrique
  • Anomalies de fonctionnement

6. Surveillance

  • Surveiller la fonction cardio-circulatoire
  • Surveiller la fonction respiratoire
  • Surveiller la fonction neurologique
Mise à jour le 27/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Ministère de l'intérieur de la République Française, Direction de la défense et de la sécurité civiles. Référentiel national de compétences de sécurité civile relatif aux « Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1) », 3ème éditions. Ministère de la l'intérieur de la République Française ; 2009.