pub
Module 3 - Pathologies

Epilepsie

1. Définition

1.1 Epilepsie

L'épilepsie est une affection neurologique chronique caractérisée par la répétition chronique de crises épileptiques spontanées.

1.2 Crise épileptique

La crise épileptique est la manifestation clinique de l'hyperactivité paroxystique et synchrone de neurones cérébraux de la substance grise, qui peut s'observer par des troubles de la conscience, sensitifs, moteurs, végétatifs et psychiques.

2. Physiopathologie

  • L'hyperactivité paroxystique et synchrone de neurones cérébraux de la substance grise entraîne une crise épileptique qui se manisfeste par des symptômes, en fonction de la localisation des neurones :
    • Une hyperactivité de l'ensemble du cortex cérébral entraîne une crise épileptique, appelée, crise généralisée
    • Une hyperactivité d'une partie du cortex cérébral entraîne une crise épileptique, appelée, crise partielle

2.1 Classification

  • Crises généralisées :
    • Crise généralisée tonico-clonique
    • Absence
    • Crise généralisée myoclonique
  • Crises partielles :
    • Crise partielle simple
    • Crise partielle complexe
  • Etat de mal épileptique : crise durant plus de 30 minutes, ou répétitions de crises sans reprise de conscience
  • Convulsion : terme désignant la crise épileptique chez l'enfant

3. Etiologies

  • Tumeur cérébrale
  • Accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Traumatisme
  • Infection cérébrale
  • Médicament, toxique
  • Trouble métabolique
  • Hyperthermie
  • Hypoxie

4. Examens et signes cliniques

4.1 Crise généralisée tonico-clonique

  • La crise généralisée tonico-clonique, anciennement crise de grand mal, est une crise généralisée sans prodromes (signes avant-coureur) évoluant en trois phases :
    • Phase I : phase tonique
      • Durée de 10 à 20 secondes
      • Contraction de tous les muscles du corps en flexion puis en extension
      • Perte de la conscience avec yeux révulsés
      • Chute
      • Apnée avec cyanose
      • Morsure latérale de la langue
      • Troubles végétatifs :
        • Hypertension artérielle
        • Tachycardie
        • Mydriase
        • Hypersécrétion bronchique et salivaire
    • Phase II : phase clonique
      • Durée de 20 à 30 secondes
      • Secousses bilatérales brusques, synchrones, intenses
      • Espacement progressif des secousses bilatérales
      • Interruption brutale des secousses bilatérales
    • Phase III : phase post-critique ou résolutive
      • Durée de 5 à 20 minutes
      • Relâchement musculaire complet
      • Coma profond hypotonique puis réveil
      • Respiration ample et bruyante
      • Perte d'urines
      • Bave aux lèvres
      • Amnésie de la crise

4.2 Absence

  • L'absence est une crise généralisée, caractérisée par une altération brève de la conscience pouvant se présenter sous deux formes :
    • Absence typique :
      • Rupture de contact de quelques secondes
      • Interruption de l'activité en cours avec immobilisation physique
      • Fixité du regard (regard vide)
      • Reprise immédiate de l'activité
      • Amnésie de la rupture de contact
    • Absence atypique :
      • Rupture de contact de durée plus longue
      • Début et fin progressifs
      • Association de crises toniques ou atoniques

4.3 Crise généralisée myoclonique

  • La crise généralisée myoclonique est une crise généralisée sans trouble de la conscience :
    • Apparition spontanée
    • Durée brève
    • Contractions simultanées de muscles agonistes et antagonistes
    • Secousses musculaires brusques de façon isolée ou répétée
    • Pas d'altération de la conscience

4.4 Crise partielle simple

  • La crise partielle simple est une crise d'une partie du cortex cérébral sans rupture de contact, dont les symptômes dépendent de la localisation du foyer épileptique :
    • Signes moteurs :
      • Marche Bravais-Jacksonienne
      • Crise somatomotrice
      • Crise versive
    • Signes sensitifs et sensoriels :
      • Paresthésie
      • Hallucination visuelle
      • Hallucination auditive
      • Hallucination olfactive
    • Signes végétatifs :
      • Hypersalivation
      • Troubles de la déglutition
      • Troubles de la mastication
      • Nausées
      • Sensations de chaleur
      • Sensations de pâleur
      • Sensations d'oppression
    • Signes psychiques :
      • Aphasie
      • Impression de déjà vu, de jamais -vu, de déjà-vécu, de jamais-vécu
      • État de rêve (« dreamy state » de Jackson)
      • Sensations de danger : peur, anxiété

4.5 Crise partielle complexe

  • La crise partielle complexe est une crise d'une partie du cortex cérébral avec rupture de contact, dont les symptômes dépendent de la localisation du foyer épileptique (temporal ou frontal) :
    • Altération de la conscience
    • Rupture de contact :
      • Interruption de l'activité en cours avec immobilisation physique
      • Fixité du regard (regard vide)
    • Poursuite d'une activité automatique :
      • Mâchonnement
      • Déglutition
      • Léchage
      • Grattage
      • Agrippement
      • Onomatopées

5. Examens et signes paracliniques

  • Electroencéphalographie (EEG) : permet de confirmer le diagnostic
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) : permet d'établir un diagnostic étiologique
  • Bilan biologique : permet d'établir un diagnostic étiologique
    • Bilan métabolique
    • Bilan génétique
  • Ponction lombaire si hyperthermie associée et céphalée récente
  • Evaluation neuropsychologique :
    • Evaluation du développement cognitif
    • Evaluation du développement comportemental
    • Evaluation des fonctions instrumentales
    • Evaluation de l'attention et de la personnalité
  • Examen psychomoteur
  • Examen orthophonique

6. Complications

  • Traumatisme
  • Morsure de la langue
  • Séquelles neurologiques
  • Trouble de la conscience sévère
  • Trouble respiratoire sévère
  • Troubles de l'apprentissage
  • Dépression

7. Prise en soins

  • Conduite à tenir lors d'une crise épileptique :
    • Protéger le patient pour éviter les traumatismes
    • Alerter
    • Assurer et maintenir la liberté des voies aériennes supérieures (LVAS)
    • Installation du patient en position latérale de sécurité (PLS)
    • Surveiller le retour à la conscience
  • Prise en charge médicale :
    • Antiépileptique
    • Benzodiazépine
    • Traitement des complications
  • Prise en charge étiologique
  • Education thérapeutique :
    • Apprentissage et évaluation des connaissances du patient et de son entourage proche :
      • Informations générales sur la maladie et ses conséquences
      • Compréhension de la maladie et de son traitement
      • Reconnaitre les signes de gravités
      • Maîtrise des gestes techniques à réaliser en urgence
      • Compétence d'autogestion d'une crise
      • Ne pas interrompre le traitement
      • Compétence d'autoadaptation de son cadre et de son mode de vie à sa maladie :
        • Contraintes légales :
          • Permis de conduire : interdiction de conduire des poids lourds et les véhicules publics, interdiction de conduire si épilepsie grave
          • Reclassement professionnel
        • Adaptation et réorientation scolaire
        • Eviction des stimulations lumineuses et jeux vidéo
      • Compétence d'autoadaptation à une modification des conditions de vie
      • Informations sur les risques inhérents à la grossesse et la contraception
    • Education préventive :
      • Port de carte « Je suis épileptique » ou carte épileptique
      • Toutes les coordonnées téléphoniques en cas d'urgence
      • Port d'un casque de protection en cas d'épilepsie grave
    • Education hygiéno-diététique :
      • Consommation d'alcool très modérée voire nulle (effet proconvulsivant)
      • Contraintes dans certains sports
      • Eviter le manque de sommeil
  • Prise en charge kinésithérapique
  • Prise en charge ergothérapique :
    • Aménagement de l'environnement
    • Adaptation du lieu de vie
    • Adaptation du lieu du travail
  • Prise en charge orthophonique
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique pour le patient et son entourage
    • Associations de patients épileptiques et leur famille
Mise à jour le 11/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Épilepsies graves ". Juillet 2007.