pub
Module 3 - Pathologies

Syndrome coronarien aigu non ST+ : Angor / angine de poitrine

1. Définition

Les termes "angor" et "angine de poitrine" sont remplacés dans les nouvelles définitions par le terme "syndrome coronarien aigu non ST+".

Un syndrome coronarien aigu (SCA) est un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde dû à la diminution de l'apport sanguin, secondaire à un rétrécissement ou une obstruction des artères coronaires.

L'angine de poitrine ou angor est un syndrome coronarien aigu caractérisé par une ischémie myocardique transitoire.

2. Physiopathologie

2.1 Angor

  • L'angor est dû à un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde
  • Il y a un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde par :
    • Obstruction des coronaires :
      • Sténose coronaire par athérosclérose
      • Spasme coronaire
    • Diminution du débit sanguin dans les coronaires
    • Valvuloplathies : rétrécissement aortique, aortite
    • Troubles du rythme : tachycardie
    • Diminution du transport d'oxygène :
      • Anémie
  • Le déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde entraîne une ischémie myocardique
  • L'ischémie myocardique entraîne une souffrance cardiaque

2.2 Athérosclérose

  • L'accumulation dans l'intima de dépôts lipidiques entraîne la formation de plaques d'athéromes
  • La formation de plaques d'athéromes va entraîner une diminution du flux sanguin qui entraînera un dépot des éléments de coagulation (plaquettes et fibrine), majorant la formation d'un thrombus
  • La formation de plaques d'athéromes entraîne la sténose de l'artère (diminution de la lumière de l'artère) et la sclérose de l'artère (durcissement pathologique de l'artère), d'où le nom d'athérosclérose
  • Le flux sanguin artériel entraîne un décollement de la plaque d'athérome
  • Le décollement de la plaque d'athérome entraîne la migration du thrombus dans une artère coronaires
  • La migration du thrombus dans une artère coronaires entraîne une thrombose
  • Une thrombose entraîne l'obstruction totale d'une ou plusieurs artères coronaires
  • L'obstruction d'une artère coronaire entraîne une diminution du débit sanguin dans l'artère coronaire (ischémie)
  • La diminution du débit sanguin dans l'artère coronaire entraîne une inadéquation entre les besoins cellulaires et les apports en oxygène (hypoxie) par la circulation coronarienne
  • L'inadéquation entre les besoins cellulaires et les apports en oxygène par la circulation coronarienne entraîne une hypoxie aiguë du myocarde
  • La persistance de l'hypoxie entraîne une nécrose du myocarde
  • La nécrose du myocarde entraîne :
    • Une diminution de la contraction du ventricule gauche et donc une diminution du débit sanguin cardiaque et de la pression artérielle
    • Des troubles du rythme et de la conduction

3. Etiologies

  • Athérosclérose
  • Hypercholestérolémie
  • Hypertension artérielle
  • Tachycardie
  • Lésions coronaires
  • Anémie
  • Valvulopathies
  • Diabète
  • Insuffisance rénale chronique
  • Tabagisme
  • Obésité
  • Stress
  • Sédentarité
  • Régime alimentaire déséquilibré
  • Antécédents familiaux de maladies cardio-vasculaires

4. Examens et signes cliniques

  • L'angine de poitrine comporte deux aspects cliniques :
    • L'angor stable
    • L'angor instable ou syndrome de menace

4.1 L'angor stable

  • Douleur :
    • Douleur apparaissant à l'effort
    • Douleur de durée brève : inférieure à 5 minutes
    • Douleur de siège rétrosternal : douleur se situant derrière le sternum
    • Douleur constrictive
    • Douleur irradiante dans le membre supérieur gauche
    • Douleur cédant à la prise de Trinitrine (Dérivés nitrés)

4.2 L'angor instable ou syndrome de menace

  • Douleur :
    • Douleur apparaissant lors d'effort de faible intensité voire au repos
    • Douleur spontanée
    • Douleur de plus en plus fréquente
    • Douleur d'intensité plus forte
    • Douleur de durée prolongée : 15 à 30 minutes
    • Douleur de siège rétrosternal : douleur se situant derrière le sternum
    • Douleur constrictive
    • Douleur irradiante dans le membre supérieur gauche
    • Douleur cédant à la prise de Trinitrine (Dérivés nitrés) mais avec une diminution de l'efficacité et une augmentation de la consommation

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens médicaux

  • Electrocardiographie (ECG) de repos et d'effort :
    • Syndrome coronarien aigu non ST+ (SCA NST+) :
      • Absence de sus-décalage du segment ST : le sus-décalage du segment ST traduit une ischémie myocardique transmurale
      • Sous-décalage du segment ST+ : abaissement du segment ST (le sous-décalage du segment ST traduit une ischémie myocardique apparaissant à l’effor)
    • Signe électrique d'ischémie : onde T inversé
  • Coronarographie
  • Scintigraphie myocardique

5.2 Examens biologiques

  • Numération formule sanguine : recherche d'une anémie
  • Glycémie : recherche d'un diabète
  • Bilan rénal (créatinine, clairance de la créatinine) : recherche d'une insuffisance rénale
  • Bilan lipidique (cholestérol, triglycérides) : recherche d'une hypercholestérolémie

6. Complications

  • Infarctus du myocarde
  • Insuffisance ventriculaire gauche

7. Prise en soins

  • Prise en charge hygiéno-diététique :
    • Arrêt du tabac
    • Régime pour corriger le surpoids
    • Reprise de l'activité physique
  • Prise en charge médicale :
    • Dérivés nitrés (Trinitrine) : traitement de la crise d'angor
    • Hypolipémiants : traitement d'une hypercholestérolémie
    • Antiagrégant plaquettaire
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Pontage aorto-coronaire
    • Dilatation coronaire par endoprothèse coronaire : appelé stent
    • Dilatation coronaire par cathéter à ballonnet
Mise à jour le 1/8/2017
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Les Parcours de Soins / Service des maladies chroniques et dispositifs d’accompagnement des malades - Actes et prestations - Affection de longue durée " Maladie coronarienne stable ". Juillet 2015.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Messages clés professionnels de santé : " Syndromes coronariens aigus, infarctus du myocarde : modalités de prise en charge ". Mai 2007.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Messages clés grand public : " Lutte contre l’infarctus : nous somme tous concernés ". Mai 2007.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Recommandations professionnelles : Conférence de consensus : " Prise en charge de l’infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie ". Novembre 2006.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). " Les syndromes coronaires aigus (SCA) ". 2007.
Bonjour, et bienvenue sur EspaceSoignant.com
Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. C'est votre droit. Tous les services d'EspaceSoignant.com sont gratuits pour mieux vous accompagner au quotidien.
Sans la publicité qui finance le développement du site, EspaceSoignant.com ne peut pas vivre.

Nous vous invitons à désactiver votre bloqueur de publicité lorsque vous êtes sur EspaceSoignant.com,
et à recharger la page pour poursuivre votre navigation

Merci de votre soutien !

Mon bloqueur est désactivé, je recharger la page