pub

Diabète de type 1

1. Définition

Le diabète de type 1, anciennement appelé diabète insulinodépendant (DID) ou diabète maigre, est une maladie auto-immune caractérisée par une hyperglycémie chronique, secondaire à une carence en insuline suite à la destruction des cellules Bêta (β) du pancréas.

Le diabète se définit par une hyperglycémie à jeun supérieure à 1,26 g/l (7,0 mmol/l) à deux reprises ; ou une hyperglycémie supérieure à > 2 g/l (11 mmol/l) à tout moment, accompagnée de signes d'hyperglycémie.

2. Physiopathologie

  • Un processus auto-immun entraîne une inflammation des îlots de Langerhans
  • L'inflammation des îlots de Langerhans entraîne la destruction des cellules Bêta (β) qui sécrètent l'insuline
  • La destruction des cellules Bêta (β) entraîne une carence en insuline
  • La carence en insuline entraîne un arrêt de la pénétration du glucose dans les cellules
  • L'arrêt de la pénétration du glucose dans les cellules

2.1 Physiopathologie de la carence en insuline

  • La carence en insuline entraîne un arrêt de la pénétration du glucose dans les cellules
  • L'arrêt de la pénétration du glucose dans les cellules entraîne une hyperglycémie et une carence cellulaire en glucose :
    • L'arrêt de la pénétration du glucose dans les cellules entraîne une hyperglycémie
      • L'hyperglycémie entraîne une hyperosmolarité plasmatique
        • L'hyperosmolarité plasmatique entraîne une déshydratation intracellulaire et une hypervolémie
        • L'hypervolémie entraîne une augmentation du flux rénal et de la filtration glomérulaire
        • L'augmentation de la filtration glomérulaire entraîne une polyurie
      • L'hyperglycémie entraîne une diurèse osmotique
        • La diurèse osmotique entraîne une polyurie
      • L'hyperglycémie entraîne une glycosurie (non réabsorption du glucose par le tubule rénal suite au dépassement de la capacité maximale de réabsorption)
        • La glycosurie entraîne une polyurie
      • La polyurie entraîne une déshydratation
      • La déshydratation entraîne une polydipsie
    • L'arrêt de la pénétration du glucose dans les cellules entraîne une carence cellulaire en glucose :
      • La carence cellulaire en glucose entraîne un accroissement de la lipolyse
        • L'accroissement de la lipolyse entraîne la libération d'acides gras libres
        • La libération d'acides gras libres entraîne une augmentation du catabolisme lipidique
        • L'augmentation du catabolisme lipidique entraîne une augmentation de la synthèse des corps cétoniques ou cétones (cétogenèse)
          • L'augmentation de cétones entraîne une acidose métabolique
            • L'acidose métabolique entraîne une hyperventilation alvéolaire (phénomène compensatoire respiratoire de l'acidose métabolique)
          • L'augmentation de cétones entraîne une cétonurie (présence d'acétones dans les urines)
      • La carence cellulaire en glucose entraîne un accroissement de la protéolyse et de la lipolyse
        • L'accroissement de la protéolyse et de la lipolyse entraîne une augmentation de la néoglucogenèse
          • L'augmentation de la néoglucogenèse entraîne une hyperglycémie
        • L'accroissement de la protéolyse et de la lipolyse entraîne une fonte musculaire et amaigrissement
          • L'amaigrissement entraîne une polyphagie

3. Etiologies

  • Facteurs génétiques
  • Facteurs environnementaux

4. Examens et signes cliniques

  • Polyurie
  • Polydipsie
  • Amaigrissement
  • Polyphagie

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens biologiques

  • Glycémie : permet de confirmer le diagnostic de diabète
    • Glycémie à jeun à deux reprises : glycémie > 1,26 g/l (7,0 mmol/l)
    • Glycémie aléatoire : glycémie > 2 g/l (11 mmol/l) avec signes cliniques d'hyperglycémie
  • Glycémie normale chez la personne non diabétique
    • A jeun : 0,8 – 1,10 g/l (4,4 – 6,1 mmol/l)
    • 2 h après repas : < 1,4 g/l (7,7 mmol/l)

6. Complications

  • Coma acido-cétosique
  • Insuffisance rénale

7. Prise en soins

  • Prise en charge hygiéno-diététique :
    • Régime diabétique
  • Prise en charge médicale :
    • Insuline
    • Traitement des infections
    • Traitement des complications
  • Education thérapeutique :
    • Education sur la maladie et les traitements :
      • Comment le diagnostic a été fait ; causes des symptômes
      • Explication simple des causes probables du diabète ; ne pas avancer de cause discutable
      • Explication simple de l'hypoglycémie
      • Pourquoi l'insuline est tout de suite indispensable ; comment elle agit
      • Ce qu'est le glucose ; la glycémie normale et les objectifs glycémiques
      • Aspects pratiques : injections d'insuline, examens de sang ou d'urine et motifs de la surveillance
      • Le diabète en cas de maladie ; ne jamais arrêter l'insuline
    • Education hygiéno-diététique :
      • Glucose/saccharose toujours disponibles
      • Recommandations diététiques de base
      • Le diabète à la maison, à l'école, au travail, en vacances et au cours de l'exercice physique
      • Arrêt et sevrage du tabac
    • Education préventive :
      • Port de cartes « J'ai un diabète » ou carte de diabétique
      • Cartes d'identité, colliers, bracelets
      • Toutes les coordonnées téléphoniques en cas d'urgence
    • Apprentissage et évaluation des connaissances du patient et de son entourage proche :
      • Intelligibilité de soi et de sa maladie
      • Maîtrise des gestes techniques d'autosurveillance et d'autotraitement
      • Compétence d'autodiagnostic
      • Compétence d'autogestion d'une crise
      • Compétence d'autoadaptation de son cadre et de son mode de vie à sa maladie
      • Compétence d'autoadaptation à une modification des conditions de vie
      • Compétence d'autoadaptation à l'évolution des thérapeutiques
      • Compétence d'autoadaptation aux résultats des dépistages des complications et planification des prochains dépistages
      • Compétence de reconnaissance des signes précoces d'hypoglycémie et d'acidocétose
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Adaptation psychologique au diagnostic
    • Adhésion à une association ou à d'autres groupes de soutien
Mise à jour le 26/11/2016
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Diabète de type 1 de l'enfant et de l'adolescent ". Juillet 2007.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Diabète de type 1 de l'adulte ". Juillet 2007.
Bonjour, et bienvenue sur EspaceSoignant.com
Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. C'est votre droit. Tous les services d'EspaceSoignant.com sont gratuits pour mieux vous accompagner au quotidien.
Sans la publicité qui finance le développement du site, EspaceSoignant.com ne peut pas vivre.

Nous vous invitons à désactiver votre bloqueur de publicité lorsque vous êtes sur EspaceSoignant.com,
et à recharger la page pour poursuivre votre navigation

Merci de votre soutien !

Mon bloqueur est désactivé, je recharger la page