Accueil > Aide-soignant > Module 3 - Pathologies > Le cancer broncho-pulmonaire

Le cancer broncho-pulmonaire

Mis à jour le 29/7/2019

1. Définitions

1.1 Cancer broncho-pulmonaire

Le cancer broncho-pulmonaire (anciennement cancer du poumon) est une tumeur maligne des cellules des bronches pulmonaires.

Etymologie
  • Cancer, du latin cancer : crabe (par analogie, Hippocrate comparait l’aspect des tumeurs du sein avec les crabes)
  • Tumeur, du latin tumor : gonflement
  • Maligne, du latin malignus : méchant, qui cherche à nuire

1.2 Tumeur

Une tumeur est une prolifération de cellules anormales aboutissant à une masse tissulaire qui ressemble plus ou moins au tissu normal homologue et qui s'accroît en échappant aux règles biologiques de la croissance et de la différenciation cellulaires (autonomie biologique).

La tumeur bénigne n'aboutie pas spontanément à la mort du patient.

1.3 Tumeur maligne - Cancer

Une tumeur maligne ou cancer est une prolifération de cellules anormales (tumorales) aboutissant à une masse tissulaire mal limitée et irrégulière ; qui ressemble plus ou moins au tissu d'origine et qui s'accroît rapidement avec une autonomie biologique, en envahissant et détruisant le tissu d'origine et parfois les tissus avoisinants ; et pouvant se disséminer à distance par voie lymphatique et sanguine, pour former des tumeurs secondaires dans d'autres tissus : les métastases.

La tumeur maligne aboutie spontanément à la mort du patient en l'absence de traitements.

2. Classification histologique

  • Deux types de cancer broncho-pulmonaire en fonction de la taille et de l'aspect des cellules :
    • Cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules (CBNPC) :
      • Adénocarcinome pulmonaire : tumeur développée à partir des cellules sécrétantes de la muqueuse bronchique
      • Carcinome épidermoïde : tumeur développée à partir à partir de la paroi interne d'une bronche
      • Carcinome indifférencié à grandes cellules
    • Cancer broncho-pulmonaire à petites cellules (CBPC)

3. Classification anatomopathologique

La classification et le pronostic du cancer dépend du grade et du stade de la tumeur.

3.1 Grade de la tumeur

Le grade est un classement histologique qui dépend du degré d'anomalies des cellules tumorales : plus le degré d'anomalies est élevé, plus le grade de la tumeur est élevé.

3.2 Stade de la tumeur

Le stade est un classement histopathologique qui décrit le degré d'extension de la tumeur. Le classement TNM permet de classer la tumeur en fonction de son extension :

  • T : Tumeur : taille et extension de la tumeur primitive
  • N : Adénopathies régionales : importance de la dissémination aux ganglions lymphatiques régionaux
  • M : Métastases à distance : absence ou présence de métastases

Classification TNM du cancer de l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC) :

  • Tumeur (T)
    • T0 : Pas de signe de tumeur primitive
    • Tis : Carcinome in situ
    • T1 : Tumeur ≤ 3 cm dans sa plus grande dimension, entourée par le poumon ou la plèvre viscérale, sans signe endoscopique d’envahissement au-delà de la bronche lobaire
      • T1a : Tumeur ≤ 2 cm dans sa plus grande dimension
      • T1b : Tumeur > 2 cm et ≤ 3 cm dans sa plus grande dimension
    • T2 : Tumeur > 3 cm et ≤ 7 cm ou tumeur avec l’une des caractéristiques suivantes :
      • envahissement de la bronche principale à plus de 2 cm de la carène
      • envahissement de la plèvre viscérale
      • association à un syndrome d’atélectasie ou à une pneumopathie obstructive qui s’étend à la région hilaire mais n’envahit pas tout le poumon
      • T2a : Tumeur > 3 cm et ≤ 5 cm dans sa plus grande dimension
      • T2b : Tumeur > 5 cm et ≤ 7 cm dans sa plus grande dimension
    • T3 : Tumeur > 7 cm ou avec extension directe aux structures adjacentes telles que la paroi thoracique, le diaphragme, le nerf périphérique, la plèvre médiastinale, ou au péricarde
    • T4 : umeur quelle que soit sa taille qui envahit l’un des organes suivants : médiastin, cœur, gros vaisseaux, trachée, nerf récurrent, œsophage, corps vertébral, carène
  • Adénopathies périphériques (N)
    • N0 : Pas de signe d’envahissement des ganglions lymphatiques régionaux
    • N1 : Signes d’envahissement des ganglions péribronchiques et/ou hilaires homolatéraux et des ganglions intrapulmonaires y compris par une extension directe de la tumeur primitive
    • N2 : Signes d’envahissement de ganglions lymphatiques médiastinaux homolatéraux et/ou sous-carénaires
    • N3 : Signes d’envahissement des ganglions médiastinaux, hilaires controlatéraux, des ganglions scaléniques homolatéraux ou controlatéraux ou sus-claviculaires
  • Métastases à distance (M)
    • M0 : Pas de signe de métastases à distance
    • M1 : Présence de métastases à distance
      • M1a : Nodule(s) tumoral(aux) séparé(s) dans un lobe controlatéral, présence de nodules tumoraux pleuraux ou pleurésie ou épanchement péricardique malins
      • M1b : Métastase(s) à distance autre(s) que pleuro-pulmonaire(s)

4. Etiologies

  • Tabac
  • Exposition à des poussières contenant des substances cancérogènes
  • Exposition à des vapeurs contenant des substances cancérogènes

5. Examens et signes cliniques

  • Quinte de toux persistante
  • Sifflement respiratoire
  • Dyspnée
  • Hémoptysie
  • Essoufflement
  • Douleur thoracique
  • Altération de l'état général (AEG) : asthénie, anorexie, amaigrissement

6. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens biologiques

  • Numération formule sanguine (NFS)
  • Ionogramme
  • Bilan d’hémostase (TP, TCA) avec plaquettes
  • Bilan hépatique (ASAT, ALAT, γGT, phosphatases alcalines, bilirubine totale)
  • Créatininémie avec estimation du débit de filtration glomérulaire (DFG)
  • Vitesse de sédimentation et Protéine C Réactive
  • Sérologies hépatites B et C, VIH

5.2 Examens anatomopathologiques

  • Biopsie avec examen anatomopathologique du prélèvement biopsique : permet de confirmer le diagnostic et de préciser le stade de la tumeur

5.3 Examens médicaux

  • Radiographie thoracique
  • Scanner thoracoabdominal (Tomodensitométrie : TDM)
  • Endoscopie bronchique

7. Complications

  • Métastases
  • Décès

8. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Chimiothérapie
    • Radiothérapie
    • Antalgique
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Lobectomie
    • Bilobectomie
    • Pneumonectomie
  • Prise en charge kinésithérapique :
    • Kinésithérapie respiratoire
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique au patient et à son entourage
  • Education thérapeutique :
    • Expliquer la maladie, les traitements, les effets indésirables
    • Accompagner le patient à l'acquisition de compétences d'auto-soins et d'adaptation, nécessaires à l'amélioration et au maintien de l'état de sa santé, de sa qualité de vie et de celles de ses proches
Rédaction
Morgan PITTE
Infirmier Cadre de santé
Référence
  1. Haute Autorité de Santé, Institut National Du Cancer. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancers broncho-pulmonaires. Paris: HAS; 2013.
  2. Haute Autorité de Santé, Institut National Du Cancer. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer du poumon et mésothéliome pleural. Paris: HAS; 2009.
  3. Haute Autorité de Santé, Institut National Du Cancer. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer du poumon et mésothéliome pleural. Paris: HAS; 2010.

Des ressources pédagogiques complètes

Nous vous offrons un espace dédié et gratuit pour vous accompagner : modules d'entraînement, plaquettes mémos, raisonnement clinique, objectifs d'apprentissage...

Accéder à l'espace membre
Votre adblocker est activé sur notre site. Pour garder le site EspaceSoignant gratuit, merci de bien vouloir désactiver votre AdBlock sur ce site. Désactiver sur ce site