pub
UE 2.4 - Processus traumatiques

Chute chez la personne âgée

1. Définition

La chute accidentelle est le fait de tomber brusquement et involontairement sur le sol ou à un niveau inférieur par rapport au niveau de départ, suite à un trouble de la marche et/ou de l'équilibre.

Les chutes répétées sont définies par la survenue d'au moins deux chutes sur une périodes de douze mois.

2. Physiopathologie

  • Le processus physiologique de vieillissement entraîne une diminution des capacités d'adaptation au risque
  • La diminution des capacités d'adaptation au risque ainsi que les troubles de la marche et de l'équilibre chez la personne âgée entraînent le risque de survenue de chutes accidentelles

3. Facteurs de risque

3.1 Facteurs prédisposants

  • Âge supérieur à 80 ans
  • Sexe féminin
  • Affections :
    • Antécédents de fractures traumatiques
    • Arthrose des membres inférieurs et/ou du rachis
    • Troubles de la sensibilité des membres inférieurs
    • Trouble de la marche et/ou de l'équilibre
    • Anomalie des pieds
    • Diminution de la force et/ou de la puissance musculaire des membres inférieurs
    • Déclin cognitif
    • Syndrome dépressif
    • Baisse de l'acuité visuelle
  • Thérapeutiques :
    • Polymédication (prise de plusieurs classes thérapeutiques par jour)
    • Prise de psychotropes, diurétiques, digoxine ou antiarythmique de classe 1

3.1 Facteurs précipitants

  • Cardio-vasculaires :
    • Malaise
    • Perte de connaissance
    • Hypotension orthostatique
  • Neurologiques :
    • Déficit neurologique sensitivomoteur
    • Confusion mentale
  • Vestibulaires :
    • Vertige
    • Latéro-déviation au test de Romberg
  • Métaboliques :
    • Hyponatrémie
    • Hypoglycémie
    • Alcoolémie positive
  • Environnementaux :
    • Faible éclairage
    • Encombrement
    • Configuration inadaptée
    • Chaussage inadapté

4. Examens et signes cliniques

  • Recherche des signes de gravité par interrogatoire
  • Recherche des causes de la chute par interrogatoire
  • Recherche des facteurs de la chute par interrogatoire
  • Signes de gravité en relation avec l'impact du corps sur la surface du point d'arrivée :
    • Douleurs aiguës à la palpation du rachis
    • Douleurs aiguës à la palpation des côtes
    • Douleurs aiguës à la palpation des membres inférieurs
    • Impotence fonctionnelle
    • Déformation d'un membre inférieur
    • Traumatisme de la face
    • Lacération cutanée
    • Trouble de la conscience
  • Signes de gravité en relation avec la durée de séjour au sol :
    • Hypothermie / hyperthermie
    • Syndrome de condensation pulmonaire
    • Lésion cutanée aux zones de pression
  • Signes de gravité en relation avec un syndrome post chute :
    • Hypertonie extrapyramidale
    • Rétropulsion
    • Appréhension de la station debout

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens biologiques

  • Ionogramme sanguin
  • Glycémie
  • Dosage des CPK et de la créatinine sérique si séjour au sol supérieur à 1 heure
  • Vitaminémie

5.2 Examens médicaux

  • Radiographie des zones douloureuses
  • Scanner cérébral (Tomodensitométrie : TDM)
  • Electrocardiographie (ECG)

6. Conséquences

  • Conséquences en relation avec l'impact du corps sur la surface du point d'arrivée :
    • Fracture
    • Luxation
    • Hématome intracrânien ou périphérique volumineux
    • Traumatisme facial
    • Lésion cutanée de grande taille et/ou dépassant l'hypoderme
  • Conséquences en relation avec la durée de séjour au sol :
    • Douleur
    • Escarre
    • Pneumopathie d'inhalation
    • Déshydratation
  • Conséquences en relation avec un syndrome post chute :
    • Hypertonie oppositionnelle
    • Hypertonie extrapyramidale
    • Rétropulsion
    • Phobie de la station debout

7. Complications

  • Traumatisme physique
  • Traumatisme psychique
  • Rhabdomyolyse
  • Escarre
  • Confusion, anxiété
  • Perte d'autonomie

8. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Traitement symptômatique des signes cliniques, paracliniques et des conséquences
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Traitement symptômatique des signes cliniques, paracliniques et des conséquences
  • Prise en charge kinésithérapique de réeducation et de réadaptation :
    • Rééducation de la force musculaire des muscles porteurs
    • Rééducation de l'équilibre et de la marche
    • Apprentissage de l'usage approprié des matériels d'assistance (cannes, déambulateurs, etc.)
    • Aménagement des dangers du domicile
    • Correction des troubles visuels éventuels
  • Prise en charge préventive et éducation thérapeutique :
    • Correction et/ou traitement des facteurs prédisposant ou précipitant
    • Révision des traitements
    • Adaptation du chaussage : port de chaussures à talon large et bas, à semelles fines et fermes avec une tige remontant haut
    • Aides techniques et aménagement de l'environnement
    • Pratique régulière de la marche et/ou de toute autre activité physique
    • Alimentaton adaptée en cas de carences
    • Mettre le lit au plus bas
    • Adapter voire éviter l'installation de contention physique (barrières de lit, contention, ...) qui peuvent augmenter la hauteur de la chute et/ou âtre responsable de traumatismes physiques
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique au patient et à son entourage
Mise à jour le 22/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) et de Recherche en Médecine Générale (SFDRMG), Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - service des bonnes pratiques professionnelles. Recommandations : " Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées ". Avril 2009.
  • Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) et de Recherche en Médecine Générale (SFDRMG), Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - service des bonnes pratiques professionnelles. Outils d'évaluation des pratiques : " Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées ". Avril 2009.
  • Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale (SFDRMG), Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Recommandations : " Prévention des chutes accidentelles chez la personne âgée ". Novembre 2005.