pub
Communication
pub

Relation d'aide psychologique

1. Définition

La relation d'aide psychologique est un soin relationnel qui correspond à la capacité d'un soignant à amener toutes personnes en difficultés à mobiliser ses ressources pour mieux vivre une situation.

Selon le psychologue Carl Rogers, la relation d'aide est "une relation permissive, structurée de manière précise, qui permet au client d'acquérir une compréhension de lui-même à un degré qui le rend capable de progresser à la lumière de sa nouvelle orientation".

2. Attitudes fondamentales dans la relation d'aide

  • Selon Carl Rogers, la relation d'aide nécessite 3 attitudes fondamentales de la part de l'aidant :
    • Empathie
    • Congruence
    • Considération positive inconditionnelle

2.1 Empathie

L'empathie est la capacité de l'aidant à percevoir l'environnement du patient avec ses sentiments et ses émotions, afin de se mettre à sa place tout en conservant une distance.

2.2 Congruence

La congruence est l'authenticité de l'aidant qui se traduit par sa capacité à être concordant dans ce qu'il ressent, ce qu'il fait et ce qu'il dit.

2.3 Considération positive inconditionnelle

La considération positive inconditionnelle est la capacité de l'aidant à accepter totalement et inconditionnellement le patient tel qu'il est, et sans poser de jugement.

3. Types de relation d'aide

3.1 Relation formelle

  • Selon un cadre défini :
    • Plannifiée
    • Acceptée par le patient et l'aidant
    • Objectifs définis
    • Lieu définis

3.1 Relation informelle

  • Sans cadre défini :
    • Non plannifiée : pendant un soin, une information...
    • Sans régles définies

4. Attitudes de l'aidant

  • Selon Carl Rogers, le soignant doit adopter un positionnement spécifique :
    • Attitude de disponibilité intégrale
    • Attitude de non-jugement
    • Attitude non directive
    • Attitude de considération positive inconditionnelle
    • Attitude empathique
    • Attitude objective
    • Attitude congruente

5. Capacités de l'aidant

Carl Rogers conseille aux aidants d'évaluer leur capacité à pratiquer la relation d'aide en se posant 10 questions.

  • Suis-je authentique ?
  • Ai-je bien conscience de moi ?
  • Suis-je capable de relations positives ?
  • Ai-je la force d’être distinct ?
  • Ai-je assez de sécurité intérieure pour laisser l’autre libre ?
  • Ma compréhension empathique, jusqu’où peut-elle aller ?
  • Puis-je accepter l’autre tel qu’il est ?
  • Puis-je lui apporter la sécurité dans notre relation ?
  • Suis-je sans jugement ni évaluation ?
  • Puis-je voir l’autre comme une personne en développement ?
Mise à jour le 6/3/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • FORMARIER Monique. " La relation de soin, concepts et finalités ", Recherche en soins infirmiers 2/2007 (N° 89) , p. 33-42
  • " Relation d'aide en soins infirmiers ". Wikipédia, l'encyclopédie libre < http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Relation_d%27aide_en_soins_infirmiers&oldid=118957306 > [consulté le 11/08/2016]
  • " Relation d'aide ". Wikipédia, l'encyclopédie libre < http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Relation_d%27aide&oldid=120462581 > [consulté le 11/08/2016]
  • " Carl Rogers ". Wikipédia, l'encyclopédie libre < http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Carl_Rogers&oldid=126226114 > [consulté le 11/08/2016]