pub
Module 5 - Soins palliatifs et accompagnement

Démarche de soins palliatifs

1. Définition

« La démarche de soins palliatifs vise à éviter les investigations et les traitements déraisonnables tout en refusant de provoquer intentionnellement la mort. Selon cette approche, le patient est considéré comme un être vivant et la mort comme un processus naturel. Les soins palliatifs s’adressent aux personnes atteintes de maladies graves évolutives ou mettant en jeu le pronostic vital ou en phase avancée et terminale, en accompagnant leur famille et leurs proches.»

2. Principes de prises en charge des patients en soins palliatifs

2.1 Respect du confort, du libre arbitre et de la dignité

  • Respect du confort, du libre arbitre et de la dignité :
    • Appréciation de l'intensité des divers symptômes cliniques
    • Appréciation des besoins du patient
    • Appréciation des souhaites du patient en matière de prise en charge
    • Appréciation du rapport bénéfices/risques de chacune des options envisagées

2.2 Prise en compte de la souffrance globale du patient

  • Prise en compte de la souffrance globale du patient (physique, psychologique, sociale et spirituelle) :
    • Identifier les sources de souffrance au travers de l'expression de ses émotions et de ses craintes
    • Accompagner : écoute, communication, réconfort, respect de l’autre
    • Adapter une prise en charge thérapeutique : soutien psychologique, médicaments

2.3 Evaluation et suivi de l’état psychique du patient

  • Evaluation et suivi de l’état psychique du patient :
    • Reconnaître une crise existentielle à partir des symptômes exprimés par le patient (anxiété, insomnies, douleur...)
    • Evaluer comment le patient vit et accepte ses symptômes, ses doutes, sa dépendance
    • Accompagner la réorganisation psychique grâce à une écoute et un soutien continus, même si les symptômes sont contrôlés

2.4 Qualité de l’accompagnement et de l’abord relationnel

  • Qualité de l’accompagnement et de l’abord relationnel :
    • Etre disponible
    • Signifier au patient que sa dignité et son confort seront respectés par les différents professionnels qui interviennent dans sa prise en charge
    • Encourager le patient à exprimer ses émotions et ses craintes
    • Etre attentif aux réactions du patient, même en l’absence de capacité à les exprimer verbalement (expression du visage, regards, posture du corps)
    • Répondre aux questions du patient sans les devancer

2.5 Information et communication avec le patient et ses proches

  • Information au patient et ses proches :
    • Initier une information orale dès l'annonce du diagnostic grave
    • Prendre du temps pour informer
    • Etre disponible pour informer
    • Etre dans un environnement adapté pour informer
    • Aborder à la demande du patient les opinions et croyances relevant de la vie privée
    • Informer les proches en fonction des souhaits du patient
  • Communication avec le patient et ses proches :
    • Evaluer la souffrance psychologique, sociale et les besoins de la personne soignée et de ses proches
    • Aider les proches à exprimer leurs sentiments d’ambivalence, de fatigue, d’usure
    • Prendre en compte la crise individuelle vécue par chacune des personnes les plus impliquées auprès du patient (culpabilité, Conflit, peur de l’avenir sans l’autre...)
    • Reconnaître les mécanismes d'adptation chez le soignant : fuite en avant, la fausse réassurance, la rationalisation, l’évitement, le mensonge
    • Reconnaître les mécanismes d'adptation chez le patient : déni, le déplacement, les rites obsessionnels, la régression, la projection agressive, la sublimation et la combativité, l’ambivalence

2.6 Coordination et continuité des soins

  • Coordination et continuité des soins :
    • S’assurer que le patient ou son entourage a compris l’information qui lui a été donnée
    • Définir un projet de soins
    • Veiller à la tenue du dossier du patient par l'ensemble des soignants
    • Favoriser le dialogue entre acteurs impliqués tout au long de la prise en charge du patient
    • Mettre en place des protocoles d’urgence et/ou des prescriptions anticipées
    • Préparer à l'avance et garder à proximité du patient les médicaments nécessaires pour être administrés rapidement

2.7 Prise en charge de la phase terminale et de l’agonie

  • Prise en charge de la phase terminale et de l’agonie :
    • Anticiper la phase terminale, par le choix du lieu de soins le plus adapté au patient, par la mise à la disposition de l’équipe soignante ou éventuellement des proches, des médicaments nécessaires pour le soulager, et par la préparation des proches à cette phase
    • Communiquer verbalement et non verbalement avec le patient en phase terminale (toucher, douceur à la mobilisation), même si celui-ci est inconscient
    • Associer les proches le plus possible aux soins, dans la mesure de leurs moyens, physiques, psychologiques et spirituels
    • Favoriser l’intimité du patient avec ses proches, de rassurer ceux-ci en leur donnant des explications sur l’état clinique du patient et les traitements mis en oeuvre, de les valoriser dans leur rôle de soutien, de les préparer au deuil

2.8 Préparation au deuil

  • Préparation au deuil :
    • Instaurer une bonne communication avec les proches du patient ainsi qu’une information précoce et régulière sur l’évolution de sa maladie
    • Identifier chez l’entourage les facteurs prédisposant à une réaction dite « compliquée » de chagrin ou un deuil pathologique :
      • Relation ambivalente ou de dépendance
      • Multiples deuils antérieurs
      • Antécédents de maladie mentale, en particulier de dépression
      • Prise en charge du patient au-delà de 6 mois
Mise à jour le 22/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), Ministère de la santé et des sports de la République Française, Défenseur des droits. Repères pour votre pratique « Patients atteints de maladie grave ou en fin de vie : soins palliatifs et accompagnement ». Mai 2009.
  • Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES), Ministère de la santé et des sports de la République Française, Défenseur des droits. Etat des connaissances « Soins palliatifs et accompagnement ». Novembre 2009.
  • Agence Nationale d’Accréditation et d’Évaluation en Santé (ANAES) - Service des recommandations et références professionnelles. « Modalités de prise en charge de l'adulte nécessitant des soins palliatifs ». ANAES ; Décembre 2002.