pub
Module 3 - Pratiques de soins

Prévention d'escarre : Etat nutritionnel

1. Définition

La prévention d'escarre est un ensemble de mesures visant à éviter la survenue de formation d'escarres.

2. Objectifs

  • Eviter la survenue de formation d'escarres chez les patients à risque
  • Eviter la survenue de formation de nouvelles escarres chez les patients qui en ont déjà développé
  • Eviter la stase veineuse
  • Assurer une parfaite hygiène corporelle
  • Prévenir la douleur

3. Matériel nécessaire

  • Balance adaptée à l'âge du patient et de sa condition physique
  • Mesure de la taille :
    • Toise

4. Principes

4.1 Mesure du poids et de l'index corporel

  • L’indice de masse corporelle (IMC) permet d'estimer l'excès de masse grasse dans le corps et de définir la corpulence.
    • IMC (kg/m2) = Poids (en kilogrammes : kg) divisé par la Taille (en mètres : m) au carré
    • IMC (kg/m2) = Poids (kg) / [Taille (m) x Taille (m)]
IMC = Poids (kg)
Taille (m) x Taille (m)
Classification de l'Indice de Masse Corporel (IMC) selon l'OMS
IMC (kg/m2) Classification de l'OMS
< 16 Maigreur sévère
16 - 16,99 Maigreur modérée
17 - 18,49 Maigreur légère
18,5 - 24,99 Poids normal
25 - 29,99 Surpoids
30 - 34,99 Obésité classe I
35 - 39,99 Obésité classe II
> 40 Obésité classe III

4.2 Notion de perte de poids récente

  • Dénutrition :
    • Perte de poids > 5% en 1 mois
    • Perte de poids > 10% en 6 mois
  • Dénutrition sévère :
    • Perte de poids > 10% en 1 mois
    • Perte de poids > 15% en 6 mois

4.3 Aspect clinique

  • Dénutrition :
    • Atrophie cutanée
    • Atrophie musculaire
    • Atrophie du tissu graisseux sous-cutané
  • Mesures anthropométriques :
    • Périmètre brachial
    • Pli cutané
    • Perte de poids
    • Indice de masse corporelle (IMC)

4.4 Dosage biologique

  • Dénutrition :
    • Albuminémie < 35 g/l
  • Dénutrition sévère :
    • Albuminémie < 30 g/l

5. Complications - Incidents - Accidents

  • Mesures erronnées
  • Survenue de formation d'escarres chez les patients à risque
  • Survenue de formation de nouvelles escarres chez les patients qui en ont déjà développé

6. Surveillance

6.1 Surveillance des localisation à risque d'escarres

  • Sacrum
  • Talon
  • Ischion
  • Trochanter
  • Occiput
  • Oreille
  • Narine

6.2 Surveillance de l'état cutané : stades évolutifs des escarres

  • Stade 0 : absence de rougeur
    • Peau intacte
    • Présence d'un risque d'escarre
  • Stade I : éryhtème persistant
    • Erythème (rougeur) persistant à la levée de l'appui
    • Oedème périphérique
  • Stade II : désépidermisation
    • Perte d'une partie de l'épaisseur de la peau : épiderme et/ou derme
    • Phlyctène hémorragique ou séreuse
  • Stade III : nécrose
    • Perte de toute l'épaisseur de la peau
    • Nécrose du tissu sous-cutané
  • Stade IV : ulcèration
    • Nécrose ouverte, décollement de la plaque de nécrose
    • Ulcération à bords irréguliers
    • Ulcération profonde
    • Atteinte des muscles, des os et/ou des structures de soutien

6.3 Surveillance générale

  • Posture et alignement corporel
  • Intolérance du patient aux mobilisations
  • Douleur, inconfort
  • Etat nutritionnel
Mise à jour le 27/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES). Conférence de consensus « Prévention et traitement des escarres de l’adulte et du sujet âgé ». Novembre 2001
  • World Health Organization. BMI classification 2004. < http://www.who.int/bmi/index.jsp?introPage=intro_3.html > [consulté le 29/03/2012]
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Recommandations professionnelles : " Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée ". Avril 2007.