pub
Module 3 - Pathologies

Urticaire

1. Définition

L'urticaire est une affection cutanée (dermatose) inflammatoire caractérisée par l'apparition d'un oedème dermique (urticaire superficielle) ou dermo-hypodermique (urticaire profond ou angio-oedème).

2. Physiopathologie

  • La libération de médiateurs de l'inflammation entraîne une vasodilatation et une augmentation de la perméabilité des capillaires sanguins
  • La vasodilatation associée à une augmentation de la perméabilité des capillaires sanguins entraîne :
    • Un oedème dermique : urticaire superficielle
    • Un oedème dermo-hypodermique : urticaire profond ou angio-oedème

3. Etiologies

  • Urticaire physique : stimulus physique de la peau
  • Urticaire de contact
  • Urticaire alimentaire
  • Urticaire médicamenteuse
  • Urticaire de cause infectieuse
  • Urticaire psychogène
  • Urticaire idiopathique

4. Examens et signes cliniques

4.1 Signes cliniques de l'urticaire superficielle : oedème dermique

  • Papule érythémateuse
  • Papule oedémateuse
  • Papule mobile
  • Papule fugace : disparition en moins de 24 heures
  • Papule prurigineuse
  • Papule ferme ou élastique
  • Lésion de contours nets et réguliers

4.2 Signes cliniques de l'urticaire profond : oedème dermo-hypodermique ou angio-oedème

  • Tuméfaction pâle (non érythémateuse)
  • Tuméfaction ferme
  • Tuméfaction peu prurigineuse
  • Tuméfaction douloureuse
  • Tuméfaction persistante : 48 à 72 heures
  • Lésion de contours mal délimités

5. Examens et signes paracliniques

  • Tests cutanés physiques adaptés permettant d'authentifier chaque forme d'urticaire
  • Tests allergologiques cutanés

6. Complications

  • Oedème de Quincke : angio-oedème des paupières, lèvres, de la langue et du pharynx
  • Détresse respiratoire
  • Lésion de grattage

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Traitement de l'urticaire superficielle : oedème dermique
      • Antihistaminique anti-H1
    • Traitement de l'urticaire profond : oedème dermo-hypodermique ou angio-oedème
      • Antihistaminique anti-H1
      • Corticostéroïde
      • Adrénaline
    • Traitement symptomatique des complications
  • Prise en charge étiologique
Mise à jour le 26/11/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Agence Nationale d'Accréditation et d'Évaluation en Santé (ANAES) / Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS), Société Française de Dermatologie. Conférence de consensus : Prise en charge de l'urticaire chronique. Haute autorité de santé (HAS) ; 8 janvier 2003.