pub
Module 3 - Pathologies

Syndrome coronarien aigu non ST+ : Angor / angine de poitrine

1. Définition

Les termes "angor" et "angine de poitrine" sont remplacés dans les nouvelles définitions par le terme "syndrome coronarien aigu non ST+".

Un syndrome coronarien aigu (SCA) est un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde dû à la diminution de l'apport sanguin, secondaire à un rétrécissement ou une obstruction des artères coronaires.

L'angine de poitrine ou angor est un syndrome coronarien aigu caractérisé par une ischémie myocardique transitoire.

2. Physiopathologie

2.1 Angor

  • L'angor est dû à un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde
  • Il y a un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde par :
    • Obstruction des coronaires :
      • Sténose coronaire par athérosclérose
      • Spasme coronaire
    • Diminution du débit sanguin dans les coronaires
    • Valvuloplathies : rétrécissement aortique, aortite
    • Troubles du rythme : tachycardie
    • Diminution du transport d'oxygène :
      • Anémie
  • Le déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde entraîne une ischémie myocardique
  • L'ischémie myocardique entraîne une souffrance cardiaque

2.2 Athérosclérose

  • L'accumulation dans l'intima de dépôts lipidiques entraîne la formation de plaques d'athéromes
  • La formation de plaques d'athéromes va entraîner une diminution du flux sanguin qui entraînera un dépot des éléments de coagulation (plaquettes et fibrine), majorant la formation d'un thrombus
  • La formation de plaques d'athéromes entraîne la sténose de l'artère (diminution de la lumière de l'artère) et la sclérose de l'artère (durcissement pathologique de l'artère), d'où le nom d'athérosclérose
  • Le flux sanguin artériel entraîne un décollement de la plaque d'athérome
  • Le décollement de la plaque d'athérome entraîne la migration du thrombus dans une artère coronaires
  • La migration du thrombus dans une artère coronaires entraîne une thrombose
  • Une thrombose entraîne l'obstruction totale d'une ou plusieurs artères coronaires
  • L'obstruction d'une artère coronaire entraîne une diminution du débit sanguin dans l'artère coronaire (ischémie)
  • La diminution du débit sanguin dans l'artère coronaire entraîne une inadéquation entre les besoins cellulaires et les apports en oxygène (hypoxie) par la circulation coronarienne
  • L'inadéquation entre les besoins cellulaires et les apports en oxygène par la circulation coronarienne entraîne une hypoxie aiguë du myocarde
  • La persistance de l'hypoxie entraîne une nécrose du myocarde
  • La nécrose du myocarde entraîne :
    • Une diminution de la contraction du ventricule gauche et donc une diminution du débit sanguin cardiaque et de la pression artérielle
    • Des troubles du rythme et de la conduction

3. Etiologies

  • Athérosclérose
  • Hypercholestérolémie
  • Hypertension artérielle
  • Tachycardie
  • Lésions coronaires
  • Anémie
  • Valvulopathies
  • Diabète
  • Insuffisance rénale chronique
  • Tabagisme
  • Obésité
  • Stress
  • Sédentarité
  • Régime alimentaire déséquilibré
  • Antécédents familiaux de maladies cardio-vasculaires

4. Examens et signes cliniques

  • L'angine de poitrine comporte deux aspects cliniques :
    • L'angor stable
    • L'angor instable ou syndrome de menace

4.1 L'angor stable

  • Douleur :
    • Douleur apparaissant à l'effort
    • Douleur de durée brève : inférieure à 5 minutes
    • Douleur de siège rétrosternal : douleur se situant derrière le sternum
    • Douleur constrictive
    • Douleur irradiante dans le membre supérieur gauche
    • Douleur cédant à la prise de Trinitrine (Dérivés nitrés)

4.2 L'angor instable ou syndrome de menace

  • Douleur :
    • Douleur apparaissant lors d'effort de faible intensité voire au repos
    • Douleur spontanée
    • Douleur de plus en plus fréquente
    • Douleur d'intensité plus forte
    • Douleur de durée prolongée : 15 à 30 minutes
    • Douleur de siège rétrosternal : douleur se situant derrière le sternum
    • Douleur constrictive
    • Douleur irradiante dans le membre supérieur gauche
    • Douleur cédant à la prise de Trinitrine (Dérivés nitrés) mais avec une diminution de l'efficacité et une augmentation de la consommation

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens médicaux

  • Electrocardiographie (ECG) de repos et d'effort :
    • Syndrome coronarien aigu non ST+ (SCA NST+) :
      • Absence de sus-décalage du segment ST : le sus-décalage du segment ST traduit une ischémie myocardique transmurale
      • Sous-décalage du segment ST+ : abaissement du segment ST (le sous-décalage du segment ST traduit une ischémie myocardique apparaissant à l’effor)
    • Signe électrique d'ischémie : onde T inversé
  • Coronarographie
  • Scintigraphie myocardique

5.2 Examens biologiques

  • Numération formule sanguine : recherche d'une anémie
  • Glycémie : recherche d'un diabète
  • Bilan rénal (créatinine, clairance de la créatinine) : recherche d'une insuffisance rénale
  • Bilan lipidique (cholestérol, triglycérides) : recherche d'une hypercholestérolémie

6. Complications

  • Infarctus du myocarde
  • Insuffisance ventriculaire gauche

7. Prise en soins

  • Prise en charge hygiéno-diététique :
    • Arrêt du tabac
    • Régime pour corriger le surpoids
    • Reprise de l'activité physique
  • Prise en charge médicale :
    • Dérivés nitrés (Trinitrine) : traitement de la crise d'angor
    • Hypolipémiants : traitement d'une hypercholestérolémie
    • Antiagrégant plaquettaire
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Pontage aorto-coronaire
    • Dilatation coronaire par endoprothèse coronaire : appelé stent
    • Dilatation coronaire par cathéter à ballonnet
Mise à jour le 1/8/2017
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Les Parcours de Soins / Service des maladies chroniques et dispositifs d’accompagnement des malades - Actes et prestations - Affection de longue durée " Maladie coronarienne stable ". Juillet 2015.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Messages clés professionnels de santé : " Syndromes coronariens aigus, infarctus du myocarde : modalités de prise en charge ". Mai 2007.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Messages clés grand public : " Lutte contre l’infarctus : nous somme tous concernés ". Mai 2007.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Recommandations professionnelles : Conférence de consensus : " Prise en charge de l’infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie ". Novembre 2006.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). " Les syndromes coronaires aigus (SCA) ". 2007.