pub
Module 3 - Pathologies

Insuffisance respiratoire aiguë

1. Définition

L'insuffisance respiratoire aiguë (IRA) est l'incapacité de l'appareil respiratoire à assurer une oxygénation suffisante du sang pour assurer les besoins tissulaires en oxygène (O2), d'installation rapide et mettant en jeu le pronostic vital, secondaire à l'atteinte des voies aériennes et/ou de l'altération d'une ou plusieurs fonctions de la respiration.

2. Physiopathologie

  • L'atteinte des voies aériennes et/ou de l'altération d'une ou plusieurs fonctions de la respiration entraîne une insuffisance respiratoire aiguë :
    • Atteinte des voies aériennes
    • Altération de la fonction neuromusculaire pulmonaire (fonction pompe du poumon)
    • Altération de la fonction d'échanges gazeux à travers la membrane alvéolocapillaire
    • Altération de la fonction de transport en oxygène jusqu'aux tissus
    • Altération de la fonction de transfert de l'oxygène aux tissus puis aux cellules et aux mitochondries
  • Les altérations de l'appareil respiratoire et l'altération des échanges gazeux entraînent :
    • Une hypoxémie (diminution de la PaO2) :
      • Hypoxémie par hypoventilation alvéolaire
      • Hypoxémie par effet shunt (zone perfusée non ventilée)
    • Une hypercapnie (augmentation de la PaCO2) :
      • Hypercapnie par hypoventilation alvéolaire

3. Etiologies

  • Obstruction des voies aériennes (fausses routes, troubles de la déglutition, chute de la langue, corps étrangers, oedème, spasme)
  • Encombrement bronchique (infection, trouble de la conscience)
  • Oedème aigu du poumon (OAP)
  • Noyades
  • Déformation vértébro-thoracique : volet thoracique, cyphose, scoliose, déformations thoraciques
  • Maladie neuro-musculaire : myasthénie, myopathie, polyradiculonévrite, poliomyélite, myopathie, paralysie
  • Epanchement pleural : pleurésie, pneumothorax
  • Pneumopathie
  • Pneumonies
  • Bronchopneumonies
  • Embolie pulmonaire
  • Intoxication médicamenteuse
  • Tumeur
  • Traumatisme du rachis cervical
  • Accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Thrombose vasculaire
  • Anémie
  • Etat de choc

4. Examens et signes cliniques

4.1 Signes cliniques liés à l'hypoxémie

  • Signes liés à l'hypoxémie :
    • Cyanose
    • Dyspnée à type de polypnée (tachypnée > 35 cpm)
    • Tachycardie ou bradycardie
    • Hypertension artérielle
    • Agitation voire agressivité
    • Arrêt cardiovasculaire

4.2 Signes cliniques liés à l'hypercapnie

  • Signes liés à l'hypercapnie :
    • Dyspnée à type de polypnée
    • Sueurs profuses
    • Encombrement par hypersécrétion bronchique et salivaire (hypercrinie)
    • Tachycardie
    • Hypertension artérielle
    • Astérixis (Flapping tremor) : abolition transitoire du tonus de posture de la main entraînant des battements irrégulier de grande amplitude et de basse fréquence
      • On observe des tremblements amples de la main par flexions du poignet semblables à des battements d'ailes
    • Somnolence voire coma

4.3 Signes de lutte respiratoire

  • Signes de lutte respiratoire :
    • Tirage sus-sternal
    • Tirage intercostal
    • Balancement thoraco-abdominal par épuisement diaphragmatique (respiration paradoxale ou asynchrone) : soulèvement de l'abdomen et enfoncement du thorax à l'inspiration
    • Battement des ailes du nez chez l'enfant : dilatation inspiratoire des orifices narinaires

4.4 Signes de gravité

  • Signes de gravité :
    • Etat de choc :
      • Hypotension artérielle
      • Tachycardie
      • Marbrures cutanées
      • Froideur des téguments
      • Cyanose
      • Oligurie
      • Polypnée
      • Sueurs
      • Trouble de la conscience
    • Altération de la conscience

5. Examens et signes paracliniques

  • Gazométrie artériel : permet de confirmer le diagnostic
    • Hypoxémie
    • Acidose respiratoire

5.2 Examens médicaux

  • Radiographie thoracique : permet le diagnostic étiologique
  • Débit expiratoire de pointe (DEP) ou Peak-flow : débit d'air maximal soufflé le plus énergiquement possible
    • Permet d'évaluer la gravité : l'importance de la diminution du débit indique la gravité
  • Electrocardiographie (ECG) :
    • Hypertrophie auriculaire droite
    • Hypertrophie ventriculaire droite

6. Complications

  • Décès par arrêt cardiorespiratoire
  • Insuffisance respiratoire chronique

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Libération des voies aériennes supérieurs (LVAS)
    • Oxygène médical
    • Ventilation non invasive (VNI) : améliorer la ventilation alvéolaire et diminuer la fatigue des muscles respiratoires
    • Assistance ventilatoire
    • Intubation trachéale voire trachéotomie : assurer la liberté des voies aériennes en cas de détresse vitale
    • Bronchodilatateur
    • Corticoïde
    • Antibiotique
  • Prise en charge kinésithérapique :
    • Kinésithérapie respiratoire
  • Prise en charge étiologique
Mise à jour le 19/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com