pub
Module 3 - Pathologies

Fracture de la diaphyse humérale

1. Définition

La fracture de la diaphyse humérale est une de la continuité osseuse de la diaphyse de l'humérus.

2. Physiopathologie

  • Mécanisme indirect
    • Une chute sur le coude entraîne une fracture de la diaphyse de l'humérus
  • Mécanisme direct
    • Un choc sur le bras entraîne une fracture de la diaphyse de l'humérus

3. Etiologies

  • Accident de la vie courante : activité sportive
  • Accident de la voie publique (AVP)
  • Accident de travail
  • Accident domestique

4. Examens et signes cliniques

  • Douleur
  • Impotence fonctionnelle
  • Déformation peu importante du bras
  • Oedème
  • Maintien du bras atteint avec l'autre main

5. Examen et Examen et signe paraclinique

  • Radiographie de face et de profil du bras

6. Complications

  • Lésion cutanée
  • Lésion vasculaire
  • Lésion nerveuse
  • Lésion musculaire
  • Pseudarthrose : fausse articulation formée au niveau d'une fracture mal consolidée.
  • Cal vicieux

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Antalgique
    • Antibiotique : si fracture ouverte
    • Traitement des plaies
  • Prise en charge orthopédique :
    • Immobilisation du bras par une contention plâtrée pendante en position coude au corps
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Réduction de la fracture
    • Ostéosynthèse :
      • Ostéosynthèse par enclouage centromédullaire
      • Ostéosynthèse par plaque visée
      • Ostéosynthèse par embrochage
      • Ostéosynthèse par fixateur externe
  • Prise en charge kinésithérapique :
    • Rééducation orthopédique
  • Prise en charge préventive :
    • Vaccin antitétanique : si fracture ouverte et/ou plaie sévère
  • Education thérapeutique :
    • Education sur le port d'une contention plâtrée :
      • Apprentissage reconnaissance des complications :
        • Reconnaissance des signes de compression :
          • Fourmillements
          • Froideur
          • Insensibilité
          • Inconfort
          • Cyanose / Pâleur
        • Reconnaissance des signes de gravité :
          • Odeur désagréable
          • Douleur
      • Apprentissage de la conduite à tenir lors du port d'une contention plâtrée :
        • Ne pas introduire entre la peau et le plâtre un objet susceptible de se coincer ou de blesser la peau
        • Conserver le plâtre propre, ne pas le mouiller, ne pas le laver, ne pas le heurter
        • Surélever le membre : permet de diminuer l'oedème
        • Bouger les doigts et/ou les orteils : permet de favoriser le retour veineux
        • Utiliser correctement les dispositifs d'aide orthopédique : béquilles, cannes, …
      • Education sur les traitements :
        • Respecter la prescription d'anticoagulants si elle existe
Mise à jour le 17/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Ministère de l'intérieur de la République Française, Direction de la défense et de la sécurité civiles. Référentiel national de compétences de sécurité civile relatif aux « Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1) », 3ème éditions. Ministère de la l'intérieur de la République Française ; 2009.
  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Service évaluation des dispositifs. Rapport d'évaluation : " Dispositifs de compression/contention médicale à usage individuel utilisés en orthopédie/rhumatologie/traumatologie ". Octobre 2012.