pub
Module 3 - Pathologies

Cancer du testicule

1. Définitions

1.1 Cancer du testicule

Le cancer du testicule est une tumeur maligne de la glande sexuelle mâle.

1.2 Tumeur

Une tumeur est une prolifération de cellules anormales aboutissant à une masse tissulaire qui ressemble plus ou moins au tissu normal homologue et qui s'accroît en échappant aux règles biologiques de la croissance et de la différenciation cellulaires (autonomie biologique).

La tumeur bénigne n'aboutie pas spontanément à la mort du patient.

1.3 Tumeur maligne - Cancer

Une tumeur maligne ou cancer est une prolifération de cellules anormales (tumorales) aboutissant à une masse tissulaire mal limitée et irrégulière ; qui ressemble plus ou moins au tissu d'origine et qui s'accroît rapidement avec une autonomie biologique, en envahissant et détruisant le tissu d'origine et parfois les tissus avoisinants ; et pouvant se disséminer à distance par voie lymphatique et sanguine, pour former des tumeurs secondaires dans d'autres tissus : les métastases.

La tumeur maligne aboutie spontanément à la mort du patient en l'absence de traitements.

2. Classification anatomopathologique

La classification et le pronostic du cancer dépend du grade et du stade de la tumeur.

2.1 Grade de la tumeur

Le grade est un classement histologique qui dépend du degré d'anomalies des cellules tumorales : plus le degré d'anomalies est élevé, plus le grade de la tumeur est élevé.

2.2 Stade de la tumeur

Le stade est un classement histopathologique qui décrit le degré d'extension de la tumeur. Le classement TNM permet de classer la tumeur en fonction de son extension :

  • T : Tumeur : taille et extension de la tumeur primitive
  • N : Adénopathies régionales : importance de la dissémination aux ganglions lymphatiques régionaux
  • M : Métastases à distance : absence ou présence de métastases

Classification TNM du cancer de l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC) :

  • Tumeur (T)
    • Tis : tumeur in situ
    • T1 : tumeur limitée au testicule et à l'épididyme, ne franchissant pas l'enveloppe du testicule (albuginée)
    • T2 : tumeur limitée au testicule et à l'épididyme, franchissant l'enveloppe du testicule (albuginée)
    • T3 : tumeur envahissant le cordon spermatique
    • T4 : Tumeur envahissant le scrotum
  • Adénopathies périphériques (N)
    • N0 : pas d'adénopathie
    • N1 : adénopathie régionale unique < 2 cm
    • N2 : 2 cm < adénopathie régionale < 5 cm
    • N3 : adénopathie régionale > 5 cm
  • Métastases à distance (M)
    • M0 : absence de métastases à distance
    • M1 : métastases à distance

3. Etiologies

  • Homme jeune : 15 – 49 ans
  • Testicule non descendu dans le scrotum avant l'âge de 6 ans
  • Atrophie testiculaire
  • Infection par le virus de l'immunodéficience humaine

4. Examens et signes cliniques

  • Masse testiculaire dure et irrégulière
  • Gêne testiculaire
  • Sensation de pesanteur testiculaire

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens médicaux

  • Palpation scrotale
  • Echographie scrotale
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM)
  • Examen anatomopathologique de la pièce opératoire d'orchidectomie : permet de confirmer le diagnostic et de préciser le stade de la tumeur
  • Bilan d'extension :
    • Scanner(Tomodensitométrie : TDM)
    • Imagerie par résonance magnétique (IRM)

5.2 Examens biologiques

  • Dosage des marqueurs tumoraux :
    • Bêta hormone gonadotrophine chronique (β-HCG)
    • Alpha Foeto Protéine (AFP)

6. Complications

  • Métastases
  • Infertilité
  • Décès

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Chimiothérapie
    • Radiothérapie
    • Antalgique
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Orchidectomie : ablation du testicule
    • Curage ganglionnaire lombo-aortique
  • Traitement de préservation de la fertilité :
    • Recueils et préservation de sperme au CECOS (Centre d'Etudes et de Conservation des Oeufs et du Sperme humain)
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique au patient et à son entourage
  • Education thérapeutique :
    • Expliquer la maladie, les traitements, les effets indésirables
    • Accompagner le patient à l'acquisition de compétences d'auto-soins et d'adaptation, nécessaires à l'amélioration et au maintien de l'état de sa santé, de sa qualité de vie et de celles de ses proches
Mise à jour le 11/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Service des maladies chroniques et dispositifs d'accompagnement des malades / Institut National du Cancer (INCa) - Département des recommandations pour les professionnels de santé. Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique - Cancers du testicule. Tumeurs germinales ". Mai 2011.