pub
Module 3 - Pathologies

Cancer du col de l'utérus

1. Définitions

1.1 Cancer de l'utérus

Le cancer du col de l'utérus est une tumeur maligne du col utérin.

1.2 Tumeur

Une tumeur est une prolifération de cellules anormales aboutissant à une masse tissulaire qui ressemble plus ou moins au tissu normal homologue et qui s'accroît en échappant aux règles biologiques de la croissance et de la différenciation cellulaires (autonomie biologique).

La tumeur bénigne n'aboutie pas spontanément à la mort du patient.

1.3 Tumeur maligne - Cancer

Une tumeur maligne ou cancer est une prolifération de cellules anormales (tumorales) aboutissant à une masse tissulaire mal limitée et irrégulière ; qui ressemble plus ou moins au tissu d'origine et qui s'accroît rapidement avec une autonomie biologique, en envahissant et détruisant le tissu d'origine et parfois les tissus avoisinants ; et pouvant se disséminer à distance par voie lymphatique et sanguine, pour former des tumeurs secondaires dans d'autres tissus : les métastases.

La tumeur maligne aboutie spontanément à la mort du patient en l'absence de traitements.

2. Classification anatomopathologique

La classification et le pronostic du cancer de l'utérus dépend du grade et du stade de la tumeur.

2.1 Stade de la tumeur

Le stade est un classement histopathologique qui décrit le degré d'extension de la tumeur.

Classification clinique des cancers du col utérin selon la Fédération Internationale de Gynécologie et d'Obstétrique (FIGO) :

  • Stade I : localisation stricte au col
    • IA : cancer micro-invasif visible par examen histologique au microscope uniquement
      • IA1 : profondeur de 3 mm ou moins, largeur de 7 mm ou moins
      • IA2 : profondeur de 3 à 5 mm, largeur de 7 mm ou moins
    • IB : cancer visible à l'examen clinique ou de taille supérieure à celle du stade IA2
      • IB1 : lésion de 4 cm ou moins de diamètre maximal
      • IB2 : lésion de plus de 4 cm de diamètre maximal
  • Stade II : extension extra-utérine, mais sans atteinte de la paroi pelvienne ou du tiers inférieur du vagin
    • IIA : extension vaginale sans atteinte des paramètres
      • IIA1 : lésion de 4 cm ou moins de diamètre maximal
      • IIA2 : lésion de plus de 4 cm de diamètre maximal
    • IIB : extension vaginale avec atteinte d'au moins un des paramètres
  • Stade III : cancer étendu à la paroi pelvienne et/ou au tiers inférieur du vagin et/ou responsable d'une hydronéphrose ou d'un rein muet
    • IIIA : cancer étendu au tiers inférieur du vagin sans atteinte des parois pelviennes
    • IIIB : cancer étendu aux parois pelviennes et/ou responsable d'une hydronéphrose ou d'un rein muet
  • Stade IV : invasion de la vessie, du rectum et au-delà de la cavité pelvienne
    • IVA : extension à la muqueuse de la vésicale et/ou à la muqueuse rectale
    • IVB : métastases à distance (cavité péritonéale, foie, poumons et autres)

3. Etiologies

  • Infection génitale à papillomavirus humains
  • Tabac
  • Immunodépression acquise
  • Grossesses précoces
  • Nombreux partenaires sexuels

4. Examens et signes cliniques

  • Métrorragie
  • Dyspareunie
  • Leucorrhée purulente
  • Douleur pelvienne
  • Douleur lombaire
  • Infection urinaire
  • Dysurie
  • Pollakiurie
  • Hématurie
  • Ténesme

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens anatomopathologiques

  • Frottis cervico-utérin (FCU) : permet de confirmer le diagnostic
  • Colposcopie-biopsie avec examen anatomopathologique du prélèvement biopsique : permet de confirmer le diagnostic et de préciser le stade de la tumeur

5.2 Examens médicaux

  • Examen gynécologique avec pose de spéculum
  • Bilan d'extension :
    • Imagerie par résonance magnétique (IRM)
    • Scanner(Tomodensitométrie : TDM)
    • Echographie abdomino-pelvienne
    • Radiographie thoracique

6. Complications

  • Métastases
  • Décès

7. Prise en soins

  • Prise en charge médicale :
    • Chimiothérapie
    • Radiothérapie
    • Curiethérapie (radiothérapie interne) : implantation de grains radioactifs dans la zone tumorale
    • Antalgique
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Conisation : ablation d'un fragment en forme de cône du col utérin
    • Trachélectomie : ablation du col utérin
    • Trachélectomie élargie (colpo-cervicectomie élargie) : ablation du col utérin, du tiers supérieur du vagin, des ganglions lymphatiques et des paramètres utérins
    • Hystérectomie totale simple : ablation de l'utérus
    • Hystérectomie élargie : ablation de l'utérus, des ganglions lymphatiques et des paramètres utérins
    • Colpo-hystérectomie élargie : ablation de l'utérus, du tiers supérieur du vagin, des ganglions lymphatiques et des paramètres utérins
    • Exentération pelvienne : ablation de l'utérus, du vagin, des ovaires, des trompes de Fallope, des ganglions lymphatiques, de la vessie, du rectum
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique au patient et à son entourage
  • Education thérapeutique :
    • Expliquer la maladie, les traitements, les effets indésirables
    • Accompagner le patient à l'acquisition de compétences d'auto-soins et d'adaptation, nécessaires à l'amélioration et au maintien de l'état de sa santé, de sa qualité de vie et de celles de ses proches
Mise à jour le 11/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Service des maladies chroniques et dispositifs d'accompagnement des malades / Institut National du Cancer (INCa) - Département des recommandations pour les professionnels de santé. Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique - Cancer invasif du col utérin ". Janvier 2010.