pub
Module 3 - Pathologies

Cancer de la vessie

1. Définitions

1.1 Cancer de la vessie

Le cancer de la vessie est une tumeur maligne de l'épithélium vésical.

1.2 Tumeur

Une tumeur est une prolifération de cellules anormales aboutissant à une masse tissulaire qui ressemble plus ou moins au tissu normal homologue et qui s'accroît en échappant aux règles biologiques de la croissance et de la différenciation cellulaires (autonomie biologique).

La tumeur bénigne n'aboutie pas spontanément à la mort du patient.

1.3 Tumeur maligne - Cancer

Une tumeur maligne ou cancer est une prolifération de cellules anormales (tumorales) aboutissant à une masse tissulaire mal limitée et irrégulière ; qui ressemble plus ou moins au tissu d'origine et qui s'accroît rapidement avec une autonomie biologique, en envahissant et détruisant le tissu d'origine et parfois les tissus avoisinants ; et pouvant se disséminer à distance par voie lymphatique et sanguine, pour former des tumeurs secondaires dans d'autres tissus : les métastases.

La tumeur maligne aboutie spontanément à la mort du patient en l'absence de traitements.

2. Classification anatomopathologique

La classification et le pronostic du cancer de la vessie dépend du grade et du stade de la tumeur.

2.1 Grade de la tumeur

Le grade est un classement histologique qui dépend du degré d'anomalies des cellules tumorales : plus le degré d'anomalies est élevé, plus le grade de la tumeur est élevé.

  • Grade I
  • Grade II
  • Grade III

2.2 Stade de la tumeur

Le stade est un classement histopathologique qui décrit le degré d'extension de la tumeur. Le classement TNM permet de classer la tumeur en fonction de son extension :

  • T : Tumeur : taille et extension de la tumeur primitive
  • N : Adénopathies régionales : importance de la dissémination aux ganglions lymphatiques régionaux
  • M : Métastases à distance : absence ou présence de métastases

Classification TNM 2009 des carcinomes urothéliaux de la vessie de l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC) :

  • Tumeur (T)
    • Tx : tumeur primitive ne pouvant être classée
    • T0 : pas de tumeur primitive décelable
    • Ta : tumeur papillaire non invasive
    • Tis : carcinome in situ : "tumeur plane"
    • T1 : tumeur envahissant le chorion
    • T2 : tumeur envahissant la musculeuse
      • T2a : tumeur envahissant le muscle superficiel (moitié interne)
      • T2b : tumeur envahissant le muscle profond (moitié externe)
    • T3 : tumeur envahissant le tissu périvésical
      • T3a : envahissement microscopique
      • T3b : envahissement macroscopique (masse extravésicale)
    • T4 : envahissement d'un organe périvésical ou de la paroi
      • T4a : prostate, utérus ou vagin
      • T4b : paroi pelvienne ou paroi abdominale
  • Adénopathies périphériques (N)
    • Nx : ganglions non évaluables
    • N0 : pas de métastase ganglionnaire
    • Atteinte des ganglions hypogastriques, obturateurs, iliaques externes ou pré-sacrés :
      • N1 : un seul ganglion atteint
      • N2 : plusieurs ganglions atteints
    • Atteinte des ganglions de l'iliaque commune :
      • N3 : un ou plusieurs ganglions
  • Métastases à distance (M)
    • M0 : Pas de métastases à distance
    • M1 : Présence de métastases à distance

3. Etiologies

  • Tabac
  • Carcinogènes chimiques industrielles
  • Médicaments
  • Irradiation pelvienne
  • Bilharziose urinaire

4. Examens et signes cliniques

  • Hématurie
  • Dysurie
  • Pollakiurie
  • Impériosité mictionnelle
  • Brûlure mictionnelle
  • Infection urinaire
  • Altération de l'état général (AEG) : asthénie, anorexie, amaigrissement
  • Douleurs : dues aux métastases

5. Examens et signes paracliniques

5.1 Examens biologiques

  • Bandelette urinaire réactive : permet de confirmer l'hématurie
  • Examen cyto-bactériologique des urines (ECBU) : permet de confirmer l'hématurie et la présence de cellules tumorales
  • Examen anatomopathologique : permet de préciser le stade de la tumeur

5.2 Examens anatomopathologiques

  • Examen anatomopathologique : permet de préciser le stade de la tumeur

5.3 Examens médicaux

  • Echographie de l'appareil urinaire : permet de visualiser l'appareil urinaire
  • Endoscopie vésicale (cystoscopie) : permet de renseigner sur le nombre, la taille, la topographie et l'aspect de la tumeur
  • Résection transurétrale de vessie (RTUV) : permet de confirmer la diagnostic par l'examen histologique des copeaux
  • Scanner (Tomodensitométrie : TDM) : bilan d'extension permettant la recherche de métastases

6. Complications

  • Métastases
  • Décès

7. Prise en soins

  • Prise en charge hygiénique :
    • Arrêt et éviction du tabac
  • Prise en charge médicale :
    • Chimiothérapie
    • Radiothérapie
    • Antalgique
  • Prise en charge chirurgicale :
    • Résection endoscopique transurétrale de vessie : en cas de cancer superficiel
    • Cystectomie : en cas de cancer infiltrant
  • Prise en charge psychologique et de soutien :
    • Soutien psychologique au patient et à son entourage
  • Education thérapeutique :
    • Expliquer la maladie, les traitements, les effets indésirables
    • Accompagner le patient à l'acquisition de compétences d'auto-soins et d'adaptation, nécessaires à l'amélioration et au maintien de l'état de sa santé, de sa qualité de vie et de celles de ses proches
Mise à jour le 11/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS) - Service des maladies chroniques et dispositifs d'accompagnement des malades / Institut National du Cancer (INCa) - Département des recommandations pour les professionnels de santé. Guide Affection de Longue Durée (ALD) : " Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique - Cancer de la vessie". Mai 2010.