pub
Module 3 - Gériatrie

Syndrome d'immobilisation : retentissement cardio-vasculaire

1. Définition

Le syndrome d'immobilisation est l'ensemble des complications physiques et psychologiques secondaire à une inactivité musculo-squelettique liée à l'immobilité ou au décubitus.

2. Etiologies

  • Traumatisme à type de fractures :
    • Fracture du bassin
    • Fracture non opérées et/ou instables
    • Montages orthopédiques ne permettant pas l'appui immédiat
  • Thrombose veineuse profonde
  • Troubles importants de la vigilance voire coma
  • Hémiplégie / Paraplégie
  • Déficit moteur
  • Hyperthermie importante
  • Hypotension artérielle voire état de choc
  • Décompensation cardiaque
  • Décompensation respiratoire aiguê
  • Asthénie importante
  • Dépression sévère
  • Syndrome de régréssion psychomotrice
  • Syndrome de glissement
  • Contention

3. Thrombose veineuse

3.1 Définition

La thrombose veineuse est une complication cardio-vasculaire de l'immobilité et/ou du décubitus, qui se définit par l'oblitération totale ou partielle de la lumière d'une veine profonde par un thrombus.

3.2 Examens et signes cliniques

  • Douleur spontanée au mollet
  • Signe de Homans : douleur provoquée au mollet lors de la dorsiflexion du pied sur la jambe et de l'orteil sur le pied
    • Ces manoeuvres compriment les veines profondes en tendant les muscles du mollet
  • Douleur à la palpation du mollet
  • Diminution du ballottement du mollet
  • Rougeur et chaleur du mollet
  • Pesanteur du mollet : engourdissement
  • Dissociation du pouls et de la température : le pouls est plus accéléré que ne le voudrait la température
    • Le pouls s'accélère habituellement de 15 à 20 bpm (battement par minute) par degré de température

3.3 Prévention

  • Compression médicale veineuse élastique (le terme généraliste « contention » ne doit pas être utilisé, celui-ci désignant uniquement les dispositifs exerçant une compression inélastique)
  • Surélévation des membres inférieurs
  • Mobilisation précoce
  • Anticoagulant à visée préventive

4. Hypotension artérielle orthostatique

4.1 Définition

L'hypotension artérielle orthostatique est une complication cardio-vasculaire de l'immobilité et/ou du décubitus, qui se définit par une diminution de 20 millimètres de mercure (mmHg) de la pression artérielle systolique et/ou de 10 millimètres de mercure (mmHg) de la pression artérielle diastolique lors des cinq premières minutes du lever.

4.2 Examens et signes cliniques

  • Durant les 5 premières minutes du lever :
    • Diminution de 20 millimètres de mercure (mmHg) de la pression artérielle systolique (PAS)
    • Diminution de 10 millimètres de mercure (mmHg) de la pression artérielle diastolique (PAD)

4.3 Prévention

  • Hydratation
  • Compression médicale veineuse élastique (le terme généraliste « contention » ne doit pas être utilisé, celui-ci désignant uniquement les dispositifs exerçant une compression inélastique)
  • Adapatation du traitement antihypertenseur si existant

5. Désadaptation cardiovasculaire

5.1 Définition

La désadaptation cardiovasculaire est une complication cardio-vasculaire de l'immobilité et/ou du décubitus, qui se définit par l'augmentation de la fréquence cardiaque de repos de 0,5 battement par minutes (bpm) par jour d'alitement et une réduction du volume d'éjection systolique (VES), secondaire à la redistribution du volume sanguin lors du décubitus prolongé.

5.2 Examens et signes cliniques

  • Par jour d'alitement :
    • Augmentation de la fréquence cardiaque de repos de 0,5 battement par minutes (bpm)

5.3 Prévention

  • Hydratation
  • Lever précoce
Mise à jour le 22/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) / Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : Recommandations de bonne pratique " Prévention et traitement de la maladie thrombo-embolique veineuse en médecine ". Décembre 2009.