pub
Module 1 - Activités de la vie quotidienne

Soin d'hygiène de stomie urinaire : urostomie

1. Définition

La stomie urinaire est un abouchement chirurgical temporaire ou permanent des voies urinaires à la paroi abdominale.

2. Différentes stomies urinaires

  • 2 stomies urinaires :
    • Urostomie
    • Urétérostomie (n'est quasiment plus pratiquée actuellement)

2.1 Urostomie

2.1.1 Définition

L'urostomie est l'abouchement chirurgical d'un segment de grêle (le plus souvent l'anse de l'iléon) à la paroi abdominale dans lequel sont abouchées les uretères, permettant l'évacuation des urines. Le segment de grêle n'est pas un réservoir mais un conduit.

2.1.2 Indications

  • Tumeurs de vessie
  • Tumeurs avec envahissement de la vessie et de la prostate
  • Vessies neurogènes

2.2 Urétérostomie

2.2.1 Définition

L'urétérostomie est l'abouchement chirurgical direct des uretères à la paroi abdominale par l'intermédiaire de sondes. L'urétérostomie n'est quasiment plus pratiquée actuellement.

3. Objectifs

  • Garantir une hygiène corporelle
  • Garantir la bonne tenue des systèmes appliqués sur la peau
  • Surveiller l'état cutanéo-muqueux du contour de la stomie
  • Surveiller l'élimination
  • Assurer le bien-être physique et moral du patient
  • Aider la patient à travailler sur l'image de soi
  • Stimuler les capacités physiques
  • Instaurer un dialogue pour évaluer l’état psychique

4. Matériel nécessaire

  • Appareillage adapté :
    • En 1 pièce : dispositif vidangeable non stérile
    • En 2 pièces :
      • Socle avec système de verrouillage de sécurité click audible
      • Poche vidangeable non stérile, transparente
      • Clamp de fermeture pour poche vidable, si pas intégré à la poche
  • Pâte protectrice et/ou anneaux d’étanchéité
  • Modèle de découpe du support protecteur
  • Ciseaux
  • Stylo
  • Gants à usage unique non stériles
  • Cuvette
  • Eau du réseau (non stérile)
  • Sérum salé isotonique à 0,9 % (sérum physiologique – Chlorure de sodium à 0,9% (NaCl 0,9%))
  • Savon doux
  • Compresses non tissées non stériles
  • Gant de toilette
  • Protection pour le lit
  • Sacs à élimination des déchets :
    • Sac à élimination des déchets assimilés aux ordures ménagères (DAOM)
  • Nécessaire à l'hygiène des mains :
    • Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Solution détergente-désinfectante et chiffonnette

5. Procédure

5.1 Préparation du patient

  • Informer le patient sur les modalités du soin
  • Installer confortablement le patient en décubitus dorsal

5.2 Préparation du matériel

  • Nettoyer et désinfecter le plan de travail
  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Regrouper et disposer l'ensemble du matériel nécessaire
  • Remplir la cuvette d'eau tiède, à la température convenable pour le patient : vérifier la température de l'eau à l'aide du coude
  • Préserver l'intimité du patient en fonction de la visibilité :
    • Fermer les fenêtres
    • Baisser les volets
    • Installer un paravent si nécessaire

5.3 Réalisation

  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Enfiler des gants à usage unique non stériles
  • Retirer l'appareillage de stomie souillée :
    • Maintenir la peau
    • Décoller l'appareillage du haut vers le bas
    • Jeter l'appareillage dans le sacs à élimination des déchets
  • Nettoyer la stomie :
    • Ne jamais utiliser d'antiseptique, d’alcool, éther, éosine, parfum ou eau de Cologne
    • Les premiers jours :
      • Avant des compresses non tissées non stériles imprégnées de sérum physiologique
    • Les jours suivants :
      • Avec un gant de toilette (ou des compresses non tissées non stériles), de l'eau et du savon doux
  • Rincer abondamment si nettoyage au savon doux
  • Sécher minutieusement le pourtour de la stomie par tamponnement avec des compresses non tissées non stériles sèches
  • Observer la stomie, les points de suture (si présent) et la peau péristomial
  • Jeter les gants
  • Adapter l'appareillage :
    • Mesurer le diamètre de la stomie à l'aide des dessins du socle
    • Découper la partie adhésive du socle : ajouter 3 à 4 millimètres au diamètre mesuré
    • Contrôler la grandeur de la découpe
    • Enfiler des gants à usage unique non stériles
    • Appliquer si nécessaire de la pâte protectrice et la laisser sècher :
      • Appareillage en 1 pièce : mettre la pâte avant de poser l'appareillage
      • Appareillage en 2 pièces : mettre la pâte après la pose du support
    • Coller l'appareillage (poche ou socle de base) en tirant la peau pour éviter les plis, veiller à ne par recouvrir une partie de la stomie
    • S'assurer de l'étanchéité du système
    • Adapter la poche sur la plaque de base (appareillage 2 pièces)
    • Jeter les gants

5.4 Finalisation

  • Réinstaller le patient
  • Jeter les déchets
  • Nettoyer, désinfecter et ranger le matériel
  • Nettoyer et désinfecter le plan de travail
  • Réaliser une hygiène des mains : Lavage simple des mains / Traitement hygiénique des mains par frictions
  • Notifications dans le dossier de suivi du patient :
    • Date et heure du soin
    • Quantité et aspect des urines
    • Aspect de la stomie
    • Etat cutané au pourtour de la stomie
    • Type de matériel utilisé
    • Réactions du patient et collaboration
    • Réactions anormales, complications, incidents, accidents

6. Complications - Incidents - Accidents

  • Liés à l'appareillage :
    • Mauvaise étanchéité : fuites de liquide sous l'appareillage
    • Réaction cutanée à l'adhésif de l'appareillage
    • Plaie péristomiale, érythème
    • Décollement
  • Liés à la stomie :
    • Abcès péristomial : oedème, écoulement, douleur, fièvre
    • Prolapsus
    • Désinsertion : stomie pas ou peu visible (nécessite une intervention chirurgicale)
    • Nécrose
    • Hémorragie
    • Sténose
    • Hernie
  • Altération de l'image corporelle

7. Surveillance

  • Surveillance de la stomie et de l'appareillage
    • Aspect de la stomie : couleur, forme, position
    • Points de suture (si présent)
    • Peau péristomiale
    • Vérifier fréquemment l'étanchéité de l'appareillage et le changer si présence de fuite ou si la poche est pleine
  • Evaluation du bien-être physique et moral du patient
  • Evaluation des capacités physiques
  • Evaluation l’état psychique
Mise à jour le 27/12/2016
Morgan PITTE
Infirmier
Rédaction EspaceSoignant.com

Références

  • CCLIN-ARLIN (Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales - Antennes Régionales de Lutte contre les Infections Nosocomiales). Fiches techniques / Pratiques - " Soins des stomies digestives cicatrisées, version 2 " ; Mai 2013.
  • Réseau de cancérologie Rhône-Alpes. Prise en charge des patients colostomisés de la période post-opératoire à la sortie ; Juin 2011.